L'information, la clé de l'intégration des immigrants? C'est en tout cas ce que croit la Ville de Montréal, qui a profité de la tenue du Salon de l'immigration et de l'intégration au Québec au Palais des congrès pour annoncer la création d'un nouveau portail en ligne afin d'aider les immigrants ayant un statut de résident temporaire à mieux préparer leur arrivée au pays.

Un texte de Bruno Coulombe

L’initiative de l’administration Coderre s’appuie sur les résultats d’un sondage mené l’hiver dernier auprès de 1522 nouveaux arrivants dans la métropole. L’enquête, réalisée par l’organisme Immigrant Québec et l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants, a montré que 47 % des résidents temporaires ne connaissaient pas les services offerts dans leur futur quartier d’accueil, que ce soit pour le soutien à l’installation ou la recherche d’emploi.

Pire encore, à peine 26 % des résidents temporaires avaient fait des recherches sur la reconnaissance de leur formation avant leur arrivée au pays, comparativement à 42 % des immigrants ayant un statut de résident permanent.

Ces données inquiètent le responsable de la Ville intelligente au comité exécutif, Harout Chitilian, surtout que les deux tiers des immigrants accueillis à Montréal en 2015 possédaient le statut de résident temporaire.

« On a fait quelques tentatives en ce sens quand on parle des étudiants étrangers et de notre volonté d’en retenir un plus grand nombre après la fin de leurs études, explique-t-il. Mais je dirais que c’est la première fois où on prend conscience de l’importance en termes absolus de chiffres, mais également en termes d’aide et d’accompagnement requis de ce groupe-là. »

Une première mouture à être bonifiée

Le nouveau portail d’information, appelé « Nouveau départ », vise essentiellement à répertorier au sein d’un même endroit l’ensemble des services offerts aux nouveaux arrivants dans la métropole. Pour l’instant, huit arrondissements ont entrepris d’y recenser leurs services, et d’autres devraient suivre. Le site est déjà en ligne et sera bonifié en fonction des commentaires des utilisateurs.

L’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants salue cette initiative de l’administration Coderre. Son directeur, Thomas Gulian, constate que l’immigration temporaire est en augmentation dans la métropole et qu’il importe de mieux répondre aux besoins de cette population parfois un peu laissée à elle-même, ce qui peut avoir des conséquences très néfastes à moyen et long terme.

« Très clairement, ce sont des difficultés d’intégration professionnelle et peut-être même sociale », croit le spécialiste.

Montréal a accueilli en 2015 environ 103 000 nouveaux arrivants sur son territoire, dont 68 000 avaient le statut de résident temporaire. La métropole accueille annuellement plus de 70 % de l’immigration internationale au Québec.

Le sondage a été mené en ligne entre le 12 décembre 2016 et le 23 janvier 2017 auprès de personnes immigrantes nouvellement arrivées à Montréal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine