Retour

Un projet d’autoroute transformé en voie réservée pour autobus, piétons et vélos

L'emprise sur laquelle devait être construit le prolongement de l'autoroute 440 entre Laval et Montréal change radicalement de vocation.

Une voie réservée aux autobus et une piste polyvalente y seront aménagées afin de faciliter l’accès à la future station Kirkland du Réseau express métropolitain (REM), ont annoncé mardi le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire du Québec, Martin Coiteux, et la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La voie réservée aura une longueur d'environ 1,2 kilomètres.

Une passerelle sera également construite au-dessus de l’autoroute 40 à l’usage des piétons et des cyclistes.

Les travaux seront réalisés par la Ville de Montréal et suivront l'échéancier du REM. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports en assumera le coût.

Une idée « dépassée »

Le prolongement de l’autoroute 440 était une « idée dépassée », a affirmé le ministre Coiteux.

« On avait cette emprise qu’on n’utilisait pas, qui était un actif sous-utilisé. On n’avait pas l’intention de l’utiliser pour une autoroute. Alors on l’utilise dans notre vision du transport collectif et de la mobilité durable », a-t-il ajouté.

L’emprise demeurera la propriété du gouvernement du Québec, mais l’agglomération montréalaise pourra l’occuper à des fins de parc pour les 50 prochaines années.

L’administration montréalaise souhaite en effet créer un grand parc urbain dans le secteur Pierrefonds-Ouest. L’emprise, qui en fera partie, facilitera l’accès aux espaces verts qui constitueront ce parc.

Ce changement de cap ne fait toutefois pas que des heureux.

Le maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios Jim Beis, aurait voulu être consulté.

« On parle depuis des décennies pour avoir un boulevard urbain. Oui, un boulevard urbain avec des voies réservées pour les autobus, avec des pistes cyclables et transports actifs, mais aussi pour les automobiles. Pas juste pour les automobiles qui veulent aller à la station REM, mais aussi pour accéder à la 40 », dit-il.

Plus d'articles