Retour

Un projet de « lien fédérateur » cyclable dans le secteur de l'échangeur Turcot

Faute de dalle-jardin, disparue des plans de l'échangeur Turcot, la Ville de Montréal veut créer un « lien fédérateur » pour permettre aux cyclistes et piétons de circuler de l'arrondissement du Sud-Ouest à celui de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce.

Le maire du Sud-Ouest et président du conseil d’agglomération, Benoit Dorais, et le responsable de l’urbanisme au comité exécutif, Russell Copeman, ont présenté vendredi un Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) qui prévoit notamment la création d’un lien cyclable partant des secteurs de Côte-Saint-Paul et Ville-Émard et passant par Saint-Henri pour aller rejoindre les autres pistes cyclables plus au nord.

« Il faut désenclaver ces secteurs-là », a déclaré M. Copeman.

Des secteurs comme ceux de l’entrée du boulevard Monk, pour le relier aux berges du canal de Lachine, ou encore des intersections comme celle des rues Saint-Rémi et Saint-Ambroise, seront complètement revus pour compenser l’absence de la dalle-jardin qui se trouvait dans les plans initiaux du nouvel échangeur.

« La Ville, nous ce qu’on fait, c’est de faire cette espèce de passe de judo, d’utiliser la force du ministère des Transports, de ce qu’il a fait, pour virer ça à notre avantage, à l’avantage de nos citoyens », a résumé le maire Dorais.

Le tout s’accompagnera de mesures de verdissement des quartiers limitrophes, notamment par la plantation de 500 arbres. Des parcs seront aménagés et d’autres, remodelés.

Deux bâtiments patrimoniaux, l’ancienne caserne Saint-Henri et l’ancien hôtel de ville de Côte-Saint-Paul, serviront à des projets communautaires, institutionnels ou culturels. Le PDUES, soumis à l'Office de consultation publique de Montréal, comporte aussi un volet immobilier, pour favoriser entre autres la construction de logements sociaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine