Retour

Un record pour Nik Lewis, mais une défaite crève-coeur pour les Alouettes

Nik Lewis a capté la 1030e passe de sa carrière, un nouveau record de la Ligue canadienne, mais les Alouettes se sont inclinées en prolongation 34-31 devant les Blue Bombers de Winnipeg, jeudi soir, au stade Percival-Molson.

Le vétéran de 35 ans a réalisé l'exploit pendant que son équipe luttait pour sa survie à la fin du quatrième quart lors d'un troisième essai.

Lewis a capté cette passe historique de six verges, puis les Alouettes ont poursuivi leur attaque sans que personne ne puisse souligner l'accomplissement, faute de temps.

Avec son neuvième attrapé du match, Lewis a dépassé le légendaire joueur des Lions de la Colombie-Britannique Geroy Simon.

Lewis a participé à 221 matchs, 17 de moins que Simon.

« Je suis fier. C'est beaucoup de travail et c'est un sentiment incroyable, a déclaré Lewis après le match. Je crois que c'est la constance qui m'a distingué des autres. »

La grande majorité des spectateurs avaient cependant déjà quitté le stade lorsque les Alouettes ont enfin pu rendre hommage au receveur de passe étoile en la présence du commissaire de la LCF Randy Ambrosie.

C'est le déroulement de la rencontre, dont l'issue s'est décidée en prolongation, qui a forcé l'équipe à agir ainsi.

« Nous le savions, nous aurions voulu arrêter le match, mais nous devions faire le prochain jeu, a expliqué le joueur de ligne offensive Kristian Matte. Je pense que Nik voulait que ça se passe comme ça. Je suis extrêmement chanceux d'avoir pu être le coéquipier de receveurs de la trempe de Nik et de Ben Cahoon. »

L'Américain, qui a amorcé sa carrière avec les Stampeders de Calgary en 2004, a terminé le match avec 10 attrapés pour un total de 88 verges.

« C'est incroyable ce qu'il a accompli au cours des 14 dernières années », a indiqué son coéquipier Samuel Giguère.

L'entraîneur-chef des Alouettes, Jacques Chapdelaine, a insisté sur la force de caractère de son vétéran.

« Si nous avions plus de joueurs avec un esprit compétitif comme Nik, nous n'aurions pas cette fiche-là [3 victoires et 6 défaites]. »

Fin de match spectaculaire

Les Moineaux ont mené une meilleure bataille que lors de leur dernier match, mais ils ont tout de même perdu.

Justin Medlock a brisé le cœur des partisans montréalais avec un placement de 38 verges en prolongation et les Bombers (7-2) ont tenu le coup après avoir laissé filer deux avances.

Les Alouettes sont parvenues à combler un écart de 10 points au quatrième quart. Ernest Jackson a d'abord redonné espoir aux locaux en conjuguant ses efforts à ceux de Darian Durant pour un majeur de 38 verges. Puis, avec seulement 9 secondes à jouer, Boris Bede a tout juste réussi un placement de 48 verges pour forcer la tenue d'une prolongation.

En première période supplémentaire, Clarence Denmark et B.J. Cunningham ont réussi un touché. Chaque équipe a même réalisé un converti de deux points.

Dans la deuxième prolongation, Durant a subi une deuxième interception de Chris Randle avant de voir Medlock donner la victoire aux siens.

« Je prends le blâme pour l'interception en prolongation, a précisé Jacques Chapdelaine. Nous aurions dû courir avec le ballon. Nous commettons trop d'erreurs. Nous étions fragiles à notre arrivée sur le terrain après notre défaite à Toronto. Mais nous avons gagné en confiance. C'est un point positif que je retiens de ce match. »

Chapdelaine n'a cependant pas aimé la tentative de jeu truqué de son équipe au début du troisième quart lors d'un dégagement.

« Ce n'était pas la décision des entraîneurs, mais d'un joueur. Ce n'est pas la bonne façon de faire les choses. »

Durant inégal

Durant a connu une rencontre en dents de scie. Il a réussi 31 de ses 43 passes pour des gains de 316 verges. Il a lancé trois passes de touché, mais il a également été victime de deux interceptions. De plus, il a commis un revirement sur un échappé.

« Pour toutes sortes de raisons, nous n'avons pas été en mesure de jouer un match complet cette saison, a dit Durant. Nous nous sommes tirés dans le pied avec les revirements. Et si nous voulons nous battre pour le 1er rang de la Division est, nous devons cesser ça immédiatement. »

George Johnson, Ernest Jackson et B.J. Cunningham ont inscrit un touché, tandis que le botteur Boris Bede a réussi deux placements de 19 verges et un de 48 verges

Du côté des visiteurs, le quart Matt Nichols n'a pas été beaucoup plus efficace. Il a réussi 26 de ses 38 tentatives pour 227 verges.

Il a lancé trois passes de touché et une interception.

Les Alouettes disputeront leur prochain jeudi prochain contre le Rouge et Noir d'Ottawa à Montréal.

Plus d'articles

Commentaires