Retour

Une adolescente crie remporte un concours de beauté national

Quand Emma Morrison est montée sur la scène de Miss Teenage Canada plus tôt cet été, elle ne voyait que sa mère parmi les spectateurs.

« Elle était si fière de moi, en répétant “tu as gagné, tu as gagné” », dit l’adolescente issue de la nation crie de Chapleau, au nord de Sault-Sainte-Marie, en Ontario.

Ce titre national était quelque peu inattendu puisque Emma Morrison n’avait participé qu’à un seul concours de beauté auparavant.

Un coup de chance

Devenir reine? L’idée n’avait jamais traversé l’esprit de l’adolescente jusqu’au jour où elle reçoit un message de la directrice de Miss North Ontario sur Facebook qui lui demande si elle souhaiterait participer au concours.

« Nous avions une autre personne pour concourir plus tôt et j’étais amie avec elle sur Facebook, explique Emma Morrison à la chaîne CBC. Je n’avais aucune photo sur Facebook, sauf une de moi et mon copain sur une balançoire. »

Emma Morrison remporte le concours de sa région, ce qui lui ouvre la porte à Miss Teenage Canada, le concours national rassemblant plus de 50 concurrentes.

Après des semaines à s’entraîner pour ce type de concours et pour parler en public, elle s’est sentie prête à concourir.

Savoir s'accepter tel qu'on est

Son but premier durant la compétition était d’encourager les gens à s’accepter tels qu’ils sont.

« Je veux me tenir debout pour tous les Canadiens, peu importe leur sexe, leur race, leur identité ou leurs préférences, dit-elle. Chacun a besoin d’avoir plus d’amour propre parce que je trouve que la société d’aujourd’hui est basée sur les apparences. »

L’expérience a été longue pour l'adolescente qui se sentait stressée tous les détails du concours. Une fois qu’elle a été couronnée, tout cela en valait bien la peine.

« Sur le coup, j’étais sous le choc et si heureuse parce qu’une fille d’une petite ville à gagner un grand concours », raconte Emma Morrison.

« Cela montre que peu importe d’où on vient, on peut se fixer des buts ambitieux, travailler fort et réussir », conclut-elle. « Je sens maintenant que j’ai une voix. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine