Retour

Une agence pour consommateurs de cannabis médicinal à Trois-Rivières

Sans tambour ni trompette, le petit local qui abrite « THCity » a ouvert ces portes il y a déjà 2 mois rue Fusey, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Un texte de Pierre Marceau

La clientèle ne s’est pas fait attendre. « On a déjà une quinzaine de personnes qui se sont présentées pour bénéficier de nos services, » explique Alain Lévesque, l’un des copropriétaires de THCity, une franchise du groupe « Le 710 ».

Le commerce de monsieur Lévesque agit comme une agence qui fait le lien entre les patients qui ont besoin de cannabis médicinal, les médecins qui acceptent de prescrire cette drogue et les producteurs certifiés.

Des commerces comme celui d’Alain Lévesque ont aussi pignon sur rue à Saint-Jérome, Saint Léonard. Le siège social est situé rue Sherbrooke à Montréal. Albert Krespine, le président de Smokes & Vapors précise que les franchises Le 710, « font partie de l’Association des consommateurs de cannabis médicinal du Québec (ACCMQ).

Une succursale du 710 ouvrira bientôt ses portes à Shawinigan.

La Cour Suprême du Canada a récemment reconnu aux patients le droit de cultiver eux-mêmes leur marijuana et même de permettre à un tiers de le faire pour eux.

Cette décision a donné naissance à l’ACCMQ qui aide ces membres à se lancer dans la culture du cannabis. « Nos membres peuvent même partager leur production avec d’autres membres, c’est comme ça qu’on assure que les prix resteront plus bas, » explique Albert Krispine.

Les membres de l’association peuvent ainsi apporter leur cannabis dans l’une des succursales du 710 pour entreposer leur récolte, mais aussi pour la partager.

Tout ça est complètement légal selon monsieur Krispine.

Le commerce propose de transformer le cannabis en différents produits comme de l’huile, du haschisch ou même des muffins ou des gâteaux.

Dans son local de Montréal, Albert Krespine a aussi étendu ses services aux plus démunis de la société. « Très souvent, on reçoit des gens qui ont des problèmes de consommation de drogue dure et qui tentent de se sevrer avec l’aide du cannabis. »

Un service que Le 710 offre sans frais.

La succursale de Trois-Rivières n’offre pas encore tous ces services, mais il n’est pas exclu d’y arriver dans un avenir rapproché. « On commence, THCity vient d’ouvrir, mais c’est clair que notre but c’est d’aider le plus de gens possible, » conclut Alain Lévesque.

Albert Krispine est loin d’être un enfant de chœur. « J’ai fait bien des folies dans ma vie, mais depuis que je suis devenu père de famille, tout a changé, » relate celui qui a été détenu pendant plusieurs années pour trafic d’héroïne. « Tout ça est derrière moi. »

À Trois-Rivières, les policiers ont visité THCity au début du mois d’août. « Ils nous ont dit que tout était correct, » raconte monsieur Lévesque.

Plus d'articles

Commentaires