Retour

Une allure différente pour le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie

Alors que l'image du projet de recouvrement de l'autoroute Ville-Marie laissait présager qu'il serait possible de marcher à l'extérieur, entre le centre-ville et le Vieux-Montréal, voilà qu'une passerelle (du métro Champ-de-Mars vers l'hôtel de ville) s'ajoute dans les plans.

Un texte de François Cormier

Ce projet est l'un des plus importants legs pour le 375e anniversaire de Montréal. L'administration Coderre s'apprête à mandater une firme pour réaliser une étude de faisabilité structurale en vue de construire cette passerelle qui enjamberait la rue Saint-Antoine.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, cette passerelle est nécessaire puisqu'une sortie d'autoroute se trouve à cet endroit et qu'il faut trouver un moyen de faire traverser le public en toute sécurité. Elle n'avait pas été prévue dans la proposition initiale. Pour le moment, il est impossible de dire combien elle pourrait coûter.

À l'heure actuelle, il existe déjà un passage intérieur entre le métro Champ-de-Mars et le Vieux-Montréal. Il s'agit d'un tunnel dans lequel il est habituel de croiser des itinérants et d'entendre de la musique classique.

Plutôt que d'être sous terre, la nouvelle configuration ferait en sorte que le passage serait aérien. Il serait également adapté aux personnes à mobilité réduite.

Cela dit, l'administration Coderre pourrait aussi conserver le tunnel actuel. « Cette option n'est pas exclue » a indiqué le responsable du dossier, Richard Bergeron, à la séance hebdomadaire du comité exécutif. « Il y a des implications techniques et des implications financières ».

Plus d'articles

Commentaires