Retour

Une campagne en ligne pour le classement du mont Royal au patrimoine de l'UNESCO

L'organisme Les amis de la montagne tente de mousser la candidature du mont Royal en tant que site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Le groupe veut qu’au moins 30 000 personnes signent une lettre de soutien en ligne, d’ici le 26 avril prochain. Dans un communiqué, Les amis de la montagne obtiennent notamment l’appui du responsable de l’environnement et des grands parcs au comité exécutif, Réal Ménard.

« C’est un territoire complexe. La ville s’est construite autour du mont Royal et on reconnaît que la valeur de cette participation citoyenne aux décisions prises pour le territoire est quelque chose qui est d’intérêt culturel, qui pourrait intéresser les experts de l’UNESCO », explique la directrice des communications pour Les amis de la montagne, Hélène Panaïoti.

La Ville de Montréal avait déjà fait part de son intention de présenter une demande pour le mont Royal lorsque le processus de mise en candidature a été mis en branle, en janvier dernier.

Le maire Denis Coderre avait demandé l’appui du gouvernement du Québec dans ses démarches auprès d’Ottawa.

Un comité consultatif est chargé de faire des recommandations à la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna. Le gouvernement canadien est la seule instance à pouvoir formuler les demandes auprès de l’UNESCO.

Les Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes, le quartier historique du Vieux-Québec et le parc national du Gros-Morne figurent déjà parmi les 18 sites naturels et culturels reconnus par l’UNESCO au Canada.

En tout, 1052 biens dans 165 États à travers le monde sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO à ce jour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine