Retour

Une dure semaine pour les hommes de Michel Therrien

Il y avait deux façons d'envisager la semaine qui vient de se terminer chez le Canadien de Montréal. Avec une deuxième séquence d'affilée de quatre matchs en six jours, les hommes de Michel Therrien allaient devoir puiser dans leurs ressources pour consolider leur position au sommet de la section Est de l'association Atlantique.

Par contre, ils affrontaient trois équipes nettement moins bien classées, et les Penguins de Pittsburgh qui avaient affiché des carences défensives lors de leurs quatre sorties précédentes.

En bout de ligne, le Tricolore a conclu la dernière période de sept jours avec seulement trois points sur une possibilité de huit. Il a récolté ces points en deuxième moitié de semaine, à la suite d'une victoire de 3-1 contre les Devils du New Jersey vendredi soir, et d'un revers de 3-2, en prolongation, samedi au Centre Bell contre les Sabres de Buffalo.

Il s'agit de deux des formations les moins productives en attaque dans toute la LNH.

Cette faible progression au classement n'empêchait pas le Canadien de voir les choses d'un angle positif.

« Ce n'est jamais plaisant de perdre en prolongation, mais nous sommes certainement satisfaits d'avoir récolté trois points sur une possibilité de quatre », a déclaré le gardien Carey Price samedi en s'attardant sur les deux rencontres de la fin de semaine.

« Nous avons très bien réagi. Nous avons joué deux excellents matchs », a ajouté Price, qui a livré l'une de ses meilleures performances des dernières semaines, notamment en troisième période contre les Sabres.

Price faisait allusion aux commentaires de Michel Therrien après la défaite de 4-1 aux mains des Penguins, mercredi à Montréal, qui suivait un décevant revers de 1-0 contre les Red Wings de Detroit et leur gardien recrue Jared Coreau, deux jours plus tôt.

Lors de son point de presse après l'échec face aux Penguins, qui étaient privés du défenseur Kristopher Letang, l'entraîneur-chef avait remis en question le niveau de compétitivité de ses joueurs. Il avait réagi le lendemain en tenant une énergique séance d'entraînement.

« J'ai aimé notre match hier (vendredi), et il y a beaucoup de bonnes choses qu'on a faites ce soir (samedi), a analysé Therrien après l'affrontement contre les Sabres. Ce sont des pas dans la bonne direction. Il ne faut pas oublier qu'on a joué énormément de matchs au cours des 13 derniers jours. C'est une portion de calendrier qui était très difficile. »

Avec 48 rencontres au compteur, le Canadien fait partie des formations ayant bénéficié de l'un des calendriers les plus occupés jusqu'à maintenant dans la LNH. Un calendrier qu'il a dû négocier dans des conditions pas commodes, particulièrement en décembre avec une liste de blessés qui s'est mise à grossir match après match.

Le Canadien a accumulé de précieux points au classement, des points qui lui procurent un coussin relativement confortable au premier rang de la section Atlantique avec deux rencontres au calendrier avant la pause du match des Étoiles, la fin de semaine prochaine.

Mais il devra garder un oeil dans le rétroviseur, car les Sénateurs d'Ottawa, vainqueurs de leurs deux matchs face au Tricolore cette saison, ne sont plus qu'à neuf points du sommet avec quatre matchs en banque. Et les deux équipes se verront trois autres fois d'ici la fin du calendrier régulier, dans un intervalle de huit jours en mars.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine