Retour

Une femme coupable d'importation d'héroïne à l'aéroport Trudeau

Le jury a délibéré à peine quatre heures avant de déclarer Serena Narinesingh coupable d'avoir fait entrer 7,7 kilos d'héroïne, cachée dans ses valises, à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau en juillet 2015.

Un texte de Geneviève Garon

La valeur de la drogue est estimée à 2,3 millions de dollars.

Le 17 juillet 2015, après un séjour au Rwanda, la résidente de Vancouver a atterri à Montréal avec la drogue dissimulée dans un double-fond de ses valises sur roulettes.

Lors du procès, elle a raconté s'être rendue à Kigali pour rencontrer un amoureux avec qui elle correspondait sur Internet. Elle a soutenu que la drogue avait été placée dans ses valises à son insu.

Les jurés n'ont toutefois pas cru à cette théorie et l'ont rapidement reconnue coupable d'importation d'héroïne et de possession de la substance dans le but d'en faire le trafic.

Serena Narinesingh n'a pas affiché d'émotion lorsque le juré numéro cinq a annoncé le verdict.

Son avocat, Steve Hanafi, étudie la possibilité de porter le verdict en appel, tandis que la procureure fédérale Anne-Marie Manoukian s'est dite satisfaite.

Les parties seront de retour en cour le 18 juillet pour les observations sur la peine. La femme de 28 ans risque l'emprisonnement à perpétuité.

Le juge Daniel W. Payette préside le procès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine