Retour

Une fusillade sème l'émoi dans le quartier Rosemont

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) enquête sur une fusillade survenue samedi soir dans le quartier Rosemont. Cet événement, qui n'a pas fait de blessé, pourrait être lié aux gangs de rue.

Les policiers ont été contactés vers 23 h 15 par des résidents du secteur, qui leur ont fait savoir que des coups de feu avaient été tirés à l'intersection de la rue Bellechasse et de la 19e Avenue, un secteur « souvent relié aux gangs de rue », selon Benoît Boisselle, porte-parole du SPVM.

Deux hommes dans la vingtaine ont été appréhendés dans une résidence, mais ils ont été libérés sans mise en accusation. L'un d'eux, en fait, aurait été visé par les coups de feu. Il collabore à l'enquête.

Les recherches se poursuivent donc pour retrouver des suspects. Des voisins ont été questionnés et un large périmètre de sécurité a été installé dans le secteur.

La division du crime organisé du SPVM a été chargée de mener l'enquête.

Jusqu'ici, celle-ci a permis de découvrir qu'au moins deux projectiles ont été tirés. L'un d'eux a d'ailleurs fracassé la porte-fenêtre d'un logement d'un immeuble à appartements.

Zora Bendjilani a eu la peur de sa vie. « J'ai failli perdre mon mari », raconte-t-elle en pleurant, précisant que la balle qui a traversé son appartement s'est logée très près de la tête de son époux.

Encore sous le choc, Mme Bendjilani se demande ce qui a bien pu se passer pour qu'une balle perdue soit tirée chez elle. « Je suis une femme tranquille, une femme de famille... Je n'ai pas de problème. Je ne sais pas comment c'est arrivé », admet-elle.

Avec les informations de Pascal Robidas

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine