Retour

Une guignolée de Pâques pour les familles dans le besoin

À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, depuis quatre ans, les Chevaliers de Colomb distribuent des « paniers de Pâques » à des dizaines de familles défavorisées. « Nous en accumulons toujours un peu plus en décembre et à la fin de l'hiver, plusieurs familles en ont grandement besoin », explique Jean-Guy Lajeunesse.

Un texte de Francis Labbé

L'an dernier, Josée Robitaille a eu la surprise de voir arriver, chez elle, un groupe de bénévoles des Chevaliers de Colomb. « On cogne à la porte et on dit : " Coucou, c'est Jeannot Lapin ! " », raconte Daniel Descoeurs, qui participe à la distribution depuis le début.

« J'étais super surprise. On était sous excités! J'ai reçu des boîtes de nourriture, beaucoup de conserves, de sauces » décrit Mme Robitaille.

« Pendant un mois après notre guignolée de Noël, nous recevons encore des denrées. Cette année, nous allons envoyer des boîtes de denrées à environ une cinquantaine de familles. Il y aura des sacs avec des cadeaux pour les enfants », explique Jean-Guy Lajeunesse, Grand Chevalier à Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

La distribution aura lieu samedi matin, vers 9h. Une quinzaine de bénévoles vont y prendre part. Environ 70 enfants recevront un sac contenant des cadeaux et, bien sûr, du chocolat.

Paniers de Pâques

Les Chevaliers de Colomb de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont commencé à distribuer des paniers de Pâques il y a quatre ans. Peu d'organismes au Québec procèdent à une telle distribution à ce moment de l'année.

« C'était un commerçant qui nous a appelés pour faire un don de biens parmi lesquels il y avait des objets de Pâques », explique Daniel Descoeurs. « Nous nous sommes demandés si il serait possible d'organiser une distribution et ça revient à chaque année. »

« Il y a quelques années encore, nous ne recevions pas autant de dons de denrées et il nous en reste à Noël », rajoute M. Pierre Desormeaux.

Boule de neige

« À ma connaissance, ils sont les seuls à faire une guignolée comme celle-là », raconte Jean-Marc Lamarche, responsable régional pour les Chevaliers de Colomb dans les Basses-Laurentides.

« Je vais me charger personnellement de faire connaître cette initiative aux autres conseils de la région, mais aussi à toute la province, dit-il. Je trouve l'idée très louable et ça mérite d'être encouragé. »

Un bon moment de l'année

« À ce moment-ci, on termine d'épuiser nos réserves des Fêtes », explique Josée Robitaille, mère de trois enfants. « Recevoir comme ça, ça nous aide à cuisiner et ça nous permet d'économiser aussi sur l'épicerie, confie-t-elle. Et on ne peut pas toujours remettre un cadeau ou un chocolat aux enfants. »

Cette disette du printemps chez les gens dans le besoin se fait sentir aussi auprès des organismes qui leur viennent en aide. À Pointe-Calumet, l'organisme La Petite Maison avait pratiquement épuisé ses réserves ces dernières semaines.

Les Chevaliers de Colomb de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont alors répondu à l'appel de la députée de Mirabel, Sylvie D'Amours, pour y acheminer des denrées non périssables.

« Ils ont fait parvenir plus de 800 livres de denrées, plusieurs boîtes d'une cinquantaine de livres à la Petite Maison . C'est vraiment un bel esprit d'entraide communautaire », raconte Jean-Christophe Lambert, adjoint de la députée caquiste de Mirabel.

Plus d'articles

Commentaires