Retour

Une jeune patineuse interpelle Denis Coderre sur sa promesse d'un anneau de glace

Une jeune patineuse de vitesse longue piste, Mathilde Charron, déplore le fait qu'elle soit obligée « d'aller virer à l'autre bout du monde », à Québec, pour pratiquer son sport.

La jeune fille de 12 ans s'est présentée à la séance du conseil municipal de Montréal pour sensibiliser les élus à l'importance d'un anneau de glace réfrigéré dans la métropole.

« Que préférez-vous : le sport et la santé... ou les voitures et la pollution? », a lancé la jeune patineuse au maire Denis Coderre lors de la période de questions des citoyens. « S'il y avait un anneau de glace au parc Angrignon, je pourrais aller patiner avec ma famille et mes amis. En plus, je pourrais y aller après l'école », a-t-elle insisté.

Le maire Coderre a expliqué à la patineuse que le projet était retardé en raison des besoins d'espace pour les stationnements incitatifs liés aux travaux de l'échangeur Turcot. Selon l'administration Coderre, 600 automobilistes utilisent déjà cet espace prévu à l'origine pour l'anneau de glace.

« Je vais te demander un peu de patience, mais l'anneau de glace va voir le jour », a promis Denis Coderre, après l'avoir félicitée pour son intervention.

La patineuse l'a immédiatement relancé en lui demandant si l'anneau pouvait être prêt pour novembre 2017. « Ce ne sera pas prêt pour novembre 2017. Nous sommes en train de régler des problèmes dans ce secteur », a répondu le maire.

Mathieu Giroux, médaillé d'or aux Jeux olympiques de Vancouver, était aussi à l'hôtel de ville. « Pour moi, un tel anneau aurait tout changé. Je suis allé aux Olympiques mais il a fallu que je m’entraîne à Calgary et à Québec. Et si cette infrastructure avait existé, j'aurais sauvé beaucoup de temps », a-t-il dit.

La conseillère municipale de Projet Montréal Anne-Marie Sigouin souhaite que cet anneau de glace soit installé dans son arrondissement, le Sud-Ouest, en raison de la mobilisation citoyenne pour le projet. « Les jeunes vont souvent faire du patinage courte piste mais lorsqu'ils arrivent à l'adolescence, ils vont développer un goût pour le longue piste. Il n'y a pas d'installation dans la région de Montréal », a-t-elle dit.

Le responsable des grands parcs, Réal Ménard, explique que deux choix se présentent à la Ville. « Nous devons attendre 2020 pour que ce soit dans le Sud-Ouest ou déplacer le projet au parc Maisonneuve », a-t-il dit. Il a précisé que les budgets sont disponibles pour ce projet.

Plus d'articles

Commentaires