Retour

Une mosquée vandalisée dans le quartier Centre-Sud

Un homme de 26 ans a été accusé en lien avec du vandalisme contre la mosquée Tawuba, dans l'est de Montréal, dans la nuit de lundi à mardi. La porte vitrée de l'établissement, situé à l'angle des rues Ontario et Fullum, ainsi qu'une fenêtre sur le côté ont été fracassées, mais aucun objet incendiaire n'a été lancé à l'intérieur.

Gaven Johnson fait face à une accusation de méfait contre un lieu de culte. Il sera de retour en cour jeudi.

Alertés par un appel au 911 à 3 h 40, des policiers ont rapidement repéré le suspect qui se trouvait toujours dans le voisinage de la mosquée.

« L’appel ne faisait état que d’un seul suspect qui a été repéré très, très rapidement par les premiers policiers arrivés sur les lieux », explique le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Raphaël Bergeron.

L’unité d’identification judiciaire du SPVM a été dépêchée afin de documenter l’incident et de recueillir des éléments de preuve.

L'imam de la mosquée, Youssouf Fofana, s'explique difficilement comment une telle chose a pu survenir. « Nous, on vient ici pour la sérénité, pour la quiétude, pour se ressourcer. C’est le moment où on vient se réfugier pour chercher la paix. Si on se fait attaquer là-dedans, c’est quand même quelque chose qui est choquant », a-t-il dit à Radio-Canada.

« Je ne comprends pas », a laissé tomber, en anglais, les larmes aux yeux, Mohamed Islam, qui fréquente cette mosquée. « Nous vivons dans un bon endroit, un très bon pays. Tout le monde est gentil, personne ne se hait. »

Une autre mosquée montréalaise avait été vandalisée le jour même des funérailles de trois des six victimes de l’attaque du Centre culturel islamique de Québec, le 2 février dernier. La mosquée Khadijah, de la rue Centre, dans le quartier Pointe-Saint-Charles, avait été ciblée.

Un homme de 50 ans, Sylvain Gingras, a été arrêté et accusé de méfait public en lien avec cet acte de vandalisme. Le juge l’a soumis à une évaluation psychiatrique afin de déterminer s’il est apte à répondre de ses actes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine