Retour

Une navette fluviale relie Pointe-aux-Trembles au port de Montréal

C'est ce matin que commence le projet pilote d'une semaine sur le fleuve qui permettra aux résidents de Pointe-aux-Trembles de rallier le Vieux-Port de Montréal par navette fluviale.

La première navette a quitté ce matin son quai dans l’est de l’île, à la hauteur du boulevard Saint-Jean-Baptiste, pour se rendre au quai Jacques-Cartier, dans le Vieux-Port. Quelque 48 personnes se trouvaient à bord, le bateau affichant ainsi complet.

Les quelques passagers interrogés par Radio-Canada avant de prendre le large étaient très enthousiastes. « Je suis contente. Je trouve que c’est une belle opportunité de voyager sur le fleuve, juste à côté de chez nous, c’est parfait », s’est réjouie une résidente de Pointe-aux-Trembles, questionnée par notre journaliste Karine Bastien.

Un départ dans les deux directions sera assuré toutes les heures durant la semaine du 28 mai, de 7 h à 18 h, à bord de l’Explorateur, de la compagnie Navark.

Lundi matin, les voyageurs étaient déjà nombreux sur le quai pour découvrir cette nouvelle façon de gagner le centre-ville.

« C’est très populaire, on a une belle réponse, les gens sont curieux, ils veulent découvrir le service. On a des gens de partout », a déclaré le capitaine Normand Noël avec enthousiasme.

Pas plus cher qu'un autobus

L’aller simple coûte 3,25 $, soit le même prix qu'un autobus de la STM, pour établir une comparaison viable avec les services existants, a expliqué le capitaine Normand Noël.

Le bateau peut accueillir 45 personnes, en plus des membres d’équipage et une quinzaine de vélos.

L’Explorateur peut faire le trajet en un maximum de 30 minutes. Si les conditions sur le fleuve le permettent, le bateau qui se déplace à environ 50 km/h pourra gagner le quai Jacques-Cartier en 22 minutes seulement.

Pour la compagnie Navark, ce projet pilote se veut un test important sur l'achalandage et la viabilité d'un tel service à Montréal. « Cette semaine, ça va nous donner beaucoup d’informations sur les attentes des gens. On veut vraiment répondre à un besoin et en faire la démonstration », précise le capitaine Normand Noël.

Selon une étude déjà présentée par la Société de transport de Montréal (STM), une telle navette pourrait assurer de 200 à 1000 déplacements par jour.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine