Retour

Une nouvelle commissaire aux Affaires autochtones à Montréal

L'avocate crie Marie-Ève Bordeleau a été nommée commissaire aux Affaires autochtones à Montréal, un poste nouvellement créé par l'administration de Valérie Plante.

La mairesse en a fait l’annonce mercredi matin, jour de dévoilement du budget.

Le poste avait été annoncé en septembre dernier par l’administration précédente du maire Denis Coderre, au moment de l'inauguration des nouvelles armoiries soulignant l’apport des Autochtones.

Marie-Ève Bordeleau est membre du Barreau du Québec depuis 2007. Originaire d'Abitibi, elle pratique en tant qu'avocate, médiatrice et consultante dans la communauté de Kahnawake, en Montérégie.

Me Bordeleau s'est dite « très contente » de la nomination, affirmant vouloir « créer des ponts » entre la Ville de Montréal et les peuples autochtones. « Je vois vraiment la réconciliation comme un projet de guérison collective », a-t-elle affirmé à Radio-Canada.

En entrevue à Radio-Canada en 2016, Me Bordeleau avait parlé de l'importance d'offrir des services adaptés aux Autochtones pour permettre leur émancipation. « Lorsqu'il y a une compréhension et une certaine empathie, une compréhension culturelle, c'est ça qui fait la différence », avait-elle dit.

Me Bordeleau entre officiellement en poste à la fin janvier. Son mandat est d'une durée de trois ans.

Plus d'articles