Retour

Une nouvelle phase de développement du Technopôle Angus

Le gouvernement du Québec accorde 20 millions de dollars pour une nouvelle phase de développement du Technopôle Angus, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

La Société de développement Angus (SDA) prévoit entreprendre les travaux dans les prochaines semaines et accueillir des centaines de nouveaux résidents à l'automne 2019, idéalement avec une école primaire sur le site pour les familles qui s'y installeront.

Grande allée piétonne bordée d'arbres, places publiques, commerces locaux et centaines de nouveaux logements sont prévus à l'ouest du parc Jean-Duceppe et des terrains déjà aménagés du Technopôle Angus.

Le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, souhaite que les 20 millions de dollars servent notamment à en faire un modèle d'efficacité énergétique. « Un projet d'écoquartier avec boucle énergétique, filtration de l'eau de pluie qui suit les principes du développement durable, qui va amener des résidents dans l'est de Montréal, qui va amener du logement social et abordable, on s'associe très fièrement à cela », a-t-il déclaré.

Le président de la SDA, Christian Yaccarini, affirme qu'il ne veut pas offrir gratuitement le terrain à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) après avoir payé des taxes durant des années, mais il affiche un certain optimisme quant à l'état des discussions. « Ils ont un modèle encore traditionnel, dit-il. On vient, on a nos plans, on construit l'école, mais il faut s'adapter, on sent une ouverture de la commission scolaire, l'affaire du [Square] Children's a été un électrochoc pour tout le monde, je pense. »

Le promoteur Devimco a récemment renoncé à une école dans son projet sur le site où se trouvait auparavant l'Hôpital de Montréal pour enfants, faute d'entente avec la commission scolaire. La CSDM souhaite obtenir de Québec le droit d'acheter des terrains pour obtenir l'école dans le Technopôle Angus.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine

Plus d'articles