Retour

Une photographe montréalaise se fait voler son matériel

La photographe Johany Jutras a lancé un appel sur les réseaux sociaux, demandant à ce que ses disques durs et ses disques de sauvegarde qui ont été dérobés dans sa résidence lui soient remis.

La photographe sportive a eu une mauvaise surprise au retour de son voyage en Europe. Lorsqu'elle est arrivée à sa résidence dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, elle s'est aperçue que sa porte était déverrouillée. Une fois à l'intérieur de son domicile, elle a constaté qu'elle s'était fait cambrioler.

« Je me suis dit, "Joyeux Noël Johany" », a-t-elle relaté.

Sa télévision, des bouteilles de vin de sa collection et 12 de ses 15 disques durs ont été volés.

Ces disques durs sont des objets de grande valeur pour moi.

Johany Jutras

« Vous pouvez demander à n'importe quel photographe. Perdre ses archives est comme tuer une partie de soi-même », soutient-elle.

Johany Jutras travaille pour la Ligue canadienne de football et pour les Argonauts de Toronto. Elle couvre 40 matchs par saison et prend environ 2000 photos par match. Son contrat stipule que la photographe garde tous ses droits sur ses photos. Le vol de ses photos a donc également un impact financier, car ses images peuvent servir plus tard et augmenter en valeur avec le temps.

« Je suis à la pige. Ces photos sont comme un investissement pour ma retraite. Toutes ces photos peuvent être rentables plus tard », ajoute-t-elle.

Le chanteur montréalais Ian Kelly et le photographe du Devoir Jacques Nadeau s'étaient également faits voler leurs oeuvres en 2015 et en 2016. Tous deux avaient fait un appel à tous sur les réseaux sociaux, mais seul Ian Kelly avait connu une fin heureuse.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un sanglier est coincé sur un lac gelé





Rabais de la semaine