Les baigneurs peuvent dorénavant se rafraîchir dans l'eau du fleuve à Longueuil. La Ville a officiellement inauguré sa nouvelle plage pour la baignade à l'extrémité ouest de l'île Charron, pas tellement loin du tunnel Hippolyte-Lafontaine.

Un texte de Jean-Sébastien Cloutier

Longue de 125 m et large de 20 m, la plage offre une belle vue sur Montréal, de l'autre côté du fleuve. Le site propose aussi une cantine, des tables à pique-nique, des terrains de volleyball et des toilettes publiques.

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, était tout sourire jeudi midi lorsqu'elle a mis les pieds à l'eau juste avant de couper le ruban.

Un tarif fixe de 15 $ par voiture est demandé pour accéder au site. Pour le même prix, les résidents de Longueuil peuvent se procurer un laissez-passer annuel, grâce auquel ils n'auront plus rien à payer de l'été.

Le même laissez-passer coûte 60 $ pour les non-résidents. Les cyclistes et les piétons peuvent aussi se rendre à la plage par bateau à partir de la rive sud du fleuve, un peu à l'est du parc Marie-Victorin.

Le fleuve de plus en plus propre


Chaque semaine, des tests seront effectués pour s'assurer de la qualité de l'eau à la plage. Selon Coralie Deny, directrice générale du Conseil régional de l'environnement de Montréal, l'eau du fleuve est parfaite pour la baignade dans les environs de l'île Charron. D'ailleurs, ajoute-t-elle, le fleuve se porte beaucoup mieux qu'avant.

Coralie Deny rappelle que la région de Montréal a déjà compté une cinquantaine de plages. Selon elle, l'ouverture de la plage de Longueuil est une très bonne nouvelle. « Il faut que la population se réapproprie le fleuve, et ça permet aussi de mettre une certaine forme de pression pour dire : "On veut un fleuve qui soit en santé." »

La plage de Longueuil a coûté 2,3 millions de dollars.

D'AUTRES PLAGES DANS LA RÉGION DE MONTRÉAL

Plage du parc-nature du Cap-Saint-Jacques

Située à Pierrefonds, dans le nord-ouest de l'île de Montréal, cette plage de sable naturel est très appréciée. Elle se trouve dans une petite baie entourée d'arbres, aux abords du lac des Deux-Montagnes. Le parc-nature du Cap-Saint-Jacques a l'avantage d'offrir aux visiteurs la pratique de plusieurs activités en plein air.


L'an dernier, la plage a été fermée les 24 et 25 juin en raison de la mauvaise qualité de l'eau après des pluies abondantes, mais la Ville soutient que c'était la première fois en 10 ans.

La plage du parc national d'Oka

Cette plage est la plus grande et la plus populaire de la région de Montréal. Également située sur le lac des Deux-Montagnes, elle fait partie du parc national d'Oka, géré par la Sépaq.

L'ambiance y est festive, très familiale aussi. Les baigneurs ont la possibilité d'y pratiquer plusieurs activités sur l'eau, sur la plage ou en forêt. Rares sont les jours où la plage est fermée pour mauvaise qualité de l'eau. Ça arriverait une fois par année en moyenne, nous dit-on.

Plage Jean-Doré du parc Jean-Drapeau

Plage bien connue des Montréalais, car accessible en auto, en métro et à vélo, à quelques minutes du centre-ville. Elle est située sur le petit lac de l'île Notre-Dame à côté du casino. On s'y baigne dans l'eau du fleuve, qui est filtrée naturellement par des milliers de plantes aquatiques.

La plage a dû être fermée pendant deux jours en août dernier après de fortes pluies mais, en règle générale, la qualité de l'eau y est bonne. Plusieurs activités et journées thématiques sont organisées pendant l'été.

Plage du parc régional des Îles-de-Saint-Timothée

Moins connue des Montréalais, cette petite plage sablonneuse se trouve à Salaberry-de-Valleyfield, dans le parc régional des Îles-de-Saint-Timothée, au milieu du fleuve.

L'eau y est reconnue pour être d'excellente qualité, et la plage offre un couloir d'entraînement pour les nageurs. Plusieurs activités familiales sont offertes dans le parc et des embarcations nautiques peuvent y être louées.

Plage du Récré-O-Parc de Sainte-Catherine

Cette plage circulaire est située à Sainte-Catherine, sur la Rive-Sud. Elle donne sur un bassin artificiel alimenté par l'eau du fleuve, qui est préalablement traitée avec du chlore. Le bassin a une profondeur maximale de 1,6 m.

Le parc se trouve entre le fleuve et la Voie maritime, et il offre un panorama sur les rapides de Lachine et sur la ville. C'est aussi un refuge d'oiseaux migrateurs apprécié des ornithologues. Cette destination très familiale est à 20 minutes de Montréal en voiture.

Plus d'articles

Commentaires