Le rappeur et acteur Samian s'apprête à réaliser un rêve; photographe autodidacte, il présentera sa première exposition de photos à la Place des Arts. Enfant de la terre, qui est aussi le titre de son album paru en 2014, regroupe une trentaine de clichés pris lors de voyages au Nicaragua, au Costa Rica, à Cuba, au Liban, en Égypte et au Maroc au cours des quatre dernières années.

Un texte de Valerie-Micaela Bain

L'être humain est le fil conducteur de son exposition. Samian choisit souvent d'immortaliser des enfants et des personnes âgées. « J'aime beaucoup les enfants, j'aime ce qu'ils ont dans leurs yeux, cette pureté-là de ce monde à découvrir [...], et les aînés aussi ont quelque chose que nous n'avons pas encore dans les yeux. Alors, la sagesse et l'âme qu'on voit dans le regard des aînés, c'est quelque chose que je trouve magnifique à travers la photographie. »

Une passion qui vient de loin

C'est vers l'âge de 7 ans que Samian se découvre un intérêt pour la photographie, après avoir trouvé une boîte à chaussures pleine de vieilles photos en noir et blanc prises par son père.

Ce n'est que des années plus tard, lorsqu'il fait un premier voyage au Nicaragua, en 2012, qu'il commence à prendre des photos avec un premier appareil acheté pour l'occasion. En marchant dans la ville de León, il tombe sur un petit garçon assis seul sur le trottoir et décide de le photographier.

« Cette journée-là, j'ai su [que] je voulais faire de la photo humaine et ça a été la journée où je me suis dit : "J'ai envie de devenir photographe" », raconte-t-il.

Un rêve qui devient réalité

Au fil des ans, Samian publie certaines de ses photos sur les réseaux sociaux et espère les exposer sans trop savoir comment s'y prendre.

En 2015, il reçoit l'appel d'une responsable de la Place des Arts qui lui demande s'il a déjà considéré l'idée d'exposer ses photos. Samian doit alors faire un tri parmi les quelque 400 photos qui dorment sur son disque dur. Il a arrêté son choix sur des portraits, des regards d'enfants et de personnes âgées, « des gens qui ont une âme qu'on peut voir à travers la photo ». L'exposition est en noir et blanc, un clin d'oeil à son père, mort du cancer en 2013.

Avant même d'avoir présenté son exposition à la Place des Arts, Samian a été approché pour être porte-parole du World Press Photo Montréal 2015, un honneur qu'il a accepté avec beaucoup d'humilité.

Marier les formes d'expression

Plonger dans la photographie s'est fait tout naturellement pour le chanteur originaire de Pikogan, en Abitibi-Témiscamingue. L'art d'écrire une chanson et l'art de prendre une photo sont intimement liés, selon lui. « On dit qu'une image vaut mille mots, et les mots valent mille images pour moi; c'est complémentaire, l'un inspire l'autre. Quand j'écris, j'ai des images. Quand je photographie, j'ai des mots. »

Enfant de la terre est présentée du 15 avril au 22 mai à la salle d'exposition de la Place des Arts.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine