La nette progression de Valérie Plante, entrevue par les sondeurs, s'est confirmée dimanche soir : elle deviendra la première mairesse de l'histoire de Montréal, selon les projections de Radio-Canada.

Vers 22 h 20, la chef de Projet Montréal était en avance avec 51 % des voix, contre 46 % pour Denis Coderre. Elle détenait près de 20 000 voix de plus que le maire sortant.

Projet Montréal se dirigeait également vers une majorité au conseil municipal, avec 35 candidats en avance sur 65 sièges.

L'élection vise à pourvoir 103 postes électifs : 1 maire, 18 maires d'arrondissement, 46 conseillers de ville et 38 conseillers d'arrondissement.

Parmi les luttes intéressantes à surveiller, on constate que...

  • La course à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce est très serrée entre Russell Copeman (Équipe Coderre) et Sue Montgomery (Projet Montréal);
  • Même chose à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, où Harout Chitilian (Équipe Coderre) et Émilie Thuillier (Projet Montréal) sont au coude-à-coude;
  • Les maires sortants de l'Équipe Coderre dans les arrondissements de Mercier–Hochelega-Maisonneuve, Réal Ménard, et de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Anie Samson, sont en difficulté;
  • Même chose pour l'ex-chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, qui a rejoint l'Équipe Coderre, dans le district de Saint-Jacques;
  • Largement en avance avec plus de 70 % des voix, le maire sortant du Sud-Ouest, Benoit Dorais, devrait être le prochain président du comité exécutif;
  • Projet Montréal est en voie de remporter tous les sièges du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont–La Petite-Patrie, du Sud-Ouest et de Lachine;
  • Ses candidats à la mairie d'Outremont et de l'Île-Bizard–Sainte-Geneviève sont en avance, mais leurs conseils d'arrondissement pourraient être partagés;
  • À l'inverse, l'Équipe Coderre est en voie de remporter tous les sièges de Montréal-Nord, de Pierrefonds-Roxboro, de Saint-Laurent et de Saint-Léonard;
  • Ses candidats à la mairie de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et de Verdun sont en avance, mais leurs conseils d'arrondissement pourraient être partagés;
  • Les maires indépendants Luis Miranda (Anjou) et Manon Barbe (LaSalle) sont en voie d'être réélus, contrairement à celui de Lachine, Claude Dauphin, en difficulté contre la candidate de Projet Montréal;
  • La colisitère de Denis Coderre, Chantal Rossi, devrait être élue dans le district d'Ovide-Clermont, dans l'arrondissement de Montréal-Nord;
  • Le doyen du conseil municipal, Marvin Rotrand, devrait être le seul élu de Coalition Montréal;
  • L'ex-parti de Mélanie Joly, Vrai changement pour Montréal, pourrait disparaître.

Il faut remonter à 1960 pour retrouver un maire battu après seulement un mandat à la tête de Montréal; il s'agissait de Sarto Fournier, qui s'était incliné contre Jean Drapeau.

L'une des premières réactions est venue de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, qui a offert sa collaboration à Valérie Plante et au nouveau conseil municipal « afin de veiller à ce que l’élan économique vigoureux que connaît notre métropole se poursuive ».

La coporte-parole de Québec solidaire Manon Massé a également tenu à féliciter la chef de Projet Montréal pour sa victoire.

Le ministre responsable de Montréal, Martin Coiteux, a quant à lui salué le travail de Denis Coderre au cours des quatre dernières années.

En 2013, l'Équipe Denis Coderre pour Montréal n'avait remporté que 27 des 65 sièges du conseil municipal. Le parti du maire était donc minoritaire. M. Coderre a toutefois réussi à rallier une majorité d'élus au fil des ans, si bien que sa formation détenait 36 sièges à la dissolution du conseil.

Lors du déclenchement des élections, l'Équipe Coderre contrôlait 11 des 19 arrondissements, contre 4 pour Projet Montréal. Les quatre autres arrondissements étaient dirigés par des maires indépendants ou des chefs de partis d'arrondissement.

Denis Coderre a voté vers 10 h 15 dans l’arrondissement de Montréal-Nord. « La parole est à la population. On mérite leur confiance. On espère avoir leur confiance et leur appui », a-t-il dit après avoir déposé son bulletin de vote dans l’urne.

Valérie Plante a pour sa part voté dans l’arrondissement de Rosemont–La-Petite-Patrie un peu avant midi. « Je suis extrêmement fière des idées que nous avons mises de l’avant, de la vision présentée, du travail de mon équipe sur le terrain. C’était définitivement une élection contagieuse, parce que les Montréalais ont manifesté leur intérêt pour Projet Montréal et pour leurs idées », a déclaré l’opposante au maire sortant.

Participation

Parmi les 1,1 million de Montréalais attendus aux urnes, 31,59 % des électeurs avaient exercé leur droit de vote à 16 h. Ce taux inclut le vote par anticipation, le vote au bureau du président, le vote itinérant et le vote à domicile.

En 2013, le taux de participation aux élections municipales avait atteint 43,3 % à Montréal.

Cette année, 3380 bureaux de vote étaient répartis dans 470 sites, soit une soixantaine de moins qu'en 2013.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine