Retour

Une première mairesse transsexuelle élue au Québec

EXCLUSIF - Elle s'appelle Julie Lemieux, elle a 45 ans et elle est devenue dimanche la première personne transsexuelle connue à être élue au Canada. La nouvelle mairesse du petit village de Très-Saint-Rédempteur, en Montérégie, ne s'en vantera pas, mais elle vient d'écrire une page d'histoire.

Un texte de Thomas Gerbet

Julie Lemieux a fait campagne sur le thème du changement. « Les gens avaient besoin d’un renouveau dans le village et ils ont décidé de me choisir pour incarner ce changement-là », raconte-t-elle.

La nouvelle mairesse a mené une campagne sur ses idées, sans jamais mettre de l'avant le fait qu'elle est transsexuelle.

Certaines personnes qui soutenaient l'opposition ont tenté de dénigrer sa candidature en raison de sa marginalité. Mais ça n'a pas fonctionné. Julie Lemieux a été largement élue avec 48 % des voix contre deux adversaires, dont le maire en poste depuis cinq mandats. La participation a même été très forte : 70 %.

Le fait qu'elle soit née homme, « c'est un secret de polichinelle dans le village », raconte-t-elle. « Je réalise que les gens sont capables de faire la différence entre les idées, la personnalité et un état marginal dans notre société. »

Une pionnière

Être la première au Canada, « ça me rend fière », dit-elle. « Je suis élue dans un petit village de 920 âmes, dans l’Ouest québécois, et on s’aperçoit que les moeurs changent, que c'est rendu banal, les gens voient d’abord les compétences avant le statut. »

« J’ai su que j’étais de nature féminine vers 6-7 ans », raconte-t-elle. Sa transformation s'est faite à l'âge de 29 ans, quand elle vivait à Drummondville. Puis, à 37 ans, l'ébéniste a déménagé dans le petit village de Très-Saint-Rédempteur. En 2013, à 41 ans, elle devient conseillère municipale dans le village.

Dimanche, Julie Lemieux a réalisé une autre première, puisque jamais une femme n'avait été élue à la tête de la municipalité depuis sa fondation en 1881.

En 2007, l'avocate transgenre Micheline Montreuil avait obtenu l'investiture du NPD dans une circonscription de Québec, mais la décision avait été infirmée par le parti.

En 2008, le maire de la ville américaine de Silverton en Oregon s'était représenté aux élections après son changement de sexe. Il avait été réélu comme mairesse.

En 2016, une militante pour les droits des personnes transgenres a été élue mairesse d'un petit village du Texas.

En 2017, aux États-Unis, la démocrate Danica Roem est devenue le 7 novembre la première transgenre élue à la Chambre des représentants de la Virginie.

Il existe plusieurs autres élus transgenres ou transsexuels à travers le monde, notamment en Grande-Bretagne et en Inde.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine