L'Impact de Montréal (9-7-10) a bouclé sa série de trois matchs en huit jours sur une bonne note, samedi, au BMO Field. Les visiteurs ont soutiré un gain de 1-0 au Toronto FC (12-8-7), une première dans la Ville Reine, toutes compétitions confondues.

Le onze montréalais n'avait effectivement jamais goûté à l'ivresse de la victoire après 11 visites dans l'enceinte torontoise depuis son entrée en MLS, il y a 4 ans. Ignacio Piatti, l'unique buteur de la rencontre, s'est chargé de reléguer cette mauvaise séquence aux oubliettes à l'aide d'une belle pièce de jeu.

Le Toronto FC, invaincu en sept sorties avant la venue du Bleu-blanc-noir, a vu sa série sans défaite prendre fin.

Privé d'un joueur à la suite de l'expulsion sur carton rouge de Calum Mallace à la 43e minute de jeu, une sanction vertement critiquée par l'entraîneur Mauro Biello durant la mi-temps, l'Impact a multiplié les prouesses en défense pour éviter que les locaux prennent l'ascendant.

Piatti, à la 73e, a donné les commandes à l'Impact, qui a maintenu cette mince priorité jusqu'au dernier coup de sifflet.

Au final, les locaux ont décoché 17 frappes sur la cage du gardien Evan Bush, mais seulement 3 d'entre elles ont atteint l'objectif.

« C'était une performance exceptionnelle. Même après l'expulsion, les joueurs voulaient gagner ce match encore plus, a déclaré Biello.

« Avec la façon dont nous nous sommes battus avec un homme en moins pour marquer le but et remporter la victoire après trois matchs cette semaine, je crois que c'est notre plus grande victoire de la saison. »

Ce triomphe a permis à l'Impact de rejoindre les Red Bulls de New York (10-9-7) au 4e échelon de l'Association de l'Est avec 37 points en 26 matchs. Les Torontois, eux, trônent toujours au sommet avec 43 points, 2 de plus que le New York City FC (11-7-8).

Les hommes de Biello profiteront de trois jours de congé avant de reprendre l'entraînement en vue de la visite de l'Orlando City SC (5-7-13), le 7 septembre.

Cette pause sera salutaire pour Didier Drogba, qui a cédé sa place à Matteo Mancosu à la 55e minute, visiblement ennuyé par une blessure à la jambe gauche.

Une rivalité bien ancrée

Les rivaux canadiens ont habitué les amateurs du ballon rond à des confrontations âprement disputées, où l'intensité est bel et bien présente. Le duel de samedi n'a pas échappé à cette tendance.

L'arbitre Jorge Gonzalez a décidé d'ajouter son grain de sel à l'affrontement à la 43e minute. Il a distribué un carton rouge discutable à Mallace lorsque ce dernier est entré en collision avec Steven Beitashour, après avoir tenté de couper sa passe.

Le contact a semblé violent au premier coup d'oeil, mais la reprise laisse croire que Mallace a voulu se protéger de la collision imminente. Une mêlée s'en est suivie et certains joueurs en sont presque venus aux coups. Le mal était cependant fait puisque l'Impact allait devoir se tirer d'affaire avec un joueur en moins.

« Le plus important est de rester très forts pendant les matchs, a souligné Ambroise Oyongo. Nous avons tous fait un gros match. Nous avons gagné un derby et trois points. Le groupe a été formidable toute la semaine, et nous l'avons prouvé ce soir. »

« Nous étions réduits à 10, mais nous sommes restés disciplinés, nous avons marqué et nous nous sommes très bien défendus, ce qui fait que ces 3 points ont l'air d'en valoir 6. Cette victoire va nous motiver pour plusieurs jours », a ajouté Dominic Oduro.

Les Montréalais ont donc fait fi de la décision de l'officiel et ont décroché une victoire inattendue qui pourrait bien servir de tournant à leur saison. À suivre.

Plus d'articles

Commentaires