Retour

Une proche de Lisée souhaite ravir à Amir Khadir sa circonscription

L'actuelle conseillère à la diversité du chef péquiste et la cofondatrice de la Fondation Raif Badawi pour la liberté convoite l'investiture du Parti québécois (PQ) dans Mercier. Elle affronterait ainsi Amir Khadir, en poste depuis 2008 comme député de Québec Solidaire, à l'élection d'octobre 2018.

Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec

Celle qui avait tenté sa chance en 2014 contre la ministre libérale Christine Saint-Pierre dans Acadie ne songeait plus à se relancer dans la mêlée. À l'époque, elle l'avait fait pour « défendre » la charte des valeurs. Or, tout récemment, « j’étais devant l’écran, affirme-t-elle pendant un entretien, et je ne voyais que des hommes passer en politique ».

Cette Marocaine de confession juive croit désormais que davantage de femmes de sa génération doivent « donner l’exemple aux plus jeunes » afin qu’ils s’intéressent eux aussi à une carrière en politique.

Elle aspire à porter les couleurs du PQ dans Mercier bien qu’elle habite dans Sainte-Marie-Sainte-Jacques. Le parti a déjà sa candidate dans cette circonscription; la professeure de littérature anglaise Jennifer Drouin tentera de défaire Manon Massé de Québec solidaire. « Mercier est le trottoir d’en face, nuance Mme Abitbol. Je fais mon marché dans Mercier, je fréquente des amis dans Mercier. »

Affronter Amir Khadir

Déloger le très connu Amir Khadir ne sera toutefois pas une mince affaire. Il a remporté la dernière élection avec 46 % des voix.

Evelyne Abitbol affirme néanmoins qu’elle possède de nombreuses « similitudes » avec M. Khadir, dont une approche sociale-démocrate. Ils sont aussi tous deux issus de la diversité ; elle née à Casablanca, lui à Téhéran. Quant à ce qui la distingue, ce serait une « approche géopolitique moins radicale » que celle du député solidaire.

« Ce ne serait pas mon genre d’aller jeter une paire de chaussures devant un commerce », affirme-t-elle en référence à quelques gestes d’éclat bien célèbres d’Amir Khadir.

Un travail de terrain

Si on la présente comme conseillère auprès du chef Jean-François Lisée sur les enjeux de diversité, Evelyne Abitbol a consacré la majorité de son temps sur le terrain à la rencontre des communautés ethniques et des nouveaux arrivants. Son constat depuis son arrivée en poste il y a un an est que nombre d’entre eux « comprennent que le Parti québécois représente cette social-démocratie qu’ils ont recherché en arrivant ici ».

Mme Abitbol milite depuis longtemps au sein du mouvement souverainiste. Elle a d’ailleurs été attachée de presse de Lucien Bouchard au Bloc québécois de 1992 à 1993.

Ce qu’elle souhaite réaliser dans la circonscription de Mercier et à l’Assemblée nationale reste encore à préciser. « Je vais demander aux militants de Mercier de me l'indiquer », conclut-elle.

Plus d'articles