Retour

Une remontée de Raphaël Lessard bonne pour la 10e place

Les Américains appellent cette course le Snowball Derby. Raphaël Lessard s'en souviendra comme l'une des plus folles de sa jeune carrière. Le pilote de 15 ans a terminé au 10e rang de cette épreuve mouvementée disputée à Pensacola, mardi, en Floride.

Cette course n'a pas seulement été éprouvante que pour le protégé de l'équipe américaine DGR Racing.

Après un soixantaine de tours sans un seul incident, le reste de ce duel épique entre 36 valeureux pilotes a donné lieu à de nombreux accrochages. Les gardiens de sécurité ont même dû intervenir dans les puits pour empêcher un pilote de s'en prendre à un autre dans la confusion la plus totale en fin de course.

« Une 10e place, c'est correct mais ce n'est pas une victoire », a déclaré Raphaël Lessard à sa sortie de sa voiture no 99 après plus de quatre heures de pilotage intense.

Le jeune Québécois a dû une fois de plus effectuer une remontée pour améliorer son sort. Parti de la 32e place, Lessard est longtemps demeuré coincé en coin queue de peloton. Il a même concédé deux tours au meneur après des accrochages qui ont forcé ses équipiers à travailler d'arrache-pied pour réparer la voiture.

De la fumée sortait même du capot lors de l'un de ses arrêts aux puits,

« Je me suis fait dépasser deux fois par le meneur. J'ai été mêlé à trois accrochages et à la fin la voiture n'allait plus bien. »

La remontée

Au travers ses mésaventures en piste, Lessard a néanmoins orchestré une irrésistible poussée qui l'a mené de la 28e à la 10e place entre le 115e et le 255e tour. Une remontée au Snowball Derby qui n'est pas passé inaperçue aux yeux de son propriétaire David Gilliland.

« Je suis très fier de lui, dit-il. Il faut se souvenir qu'il n'a que 15 ans. Un top 10 à cette compétition, ce n'est pas rien. »

Le Snowball Derby est la course des étoiles de la catégorie Super Late Model aux États-Unis. Dernière de la saison, elle regroupe les meilleurs jeunes pilotes américains. Raphael Lessard est un étranger sur ce plateau.

« Faut pas que tu fasses d'erreurs parce qu'eux, ils n'en font pas », a insisté Lessard.

Ses parents ont savouré le moment à l'aube de retour de leur fils à la maison en Beauce. Raphaël ne retournera en Caroline du Nord pour sa deuxième saison en sol américain qu'à la fin du mois de janvier.

« Je ne suis pas vraiment content d'être en congé, Je serais remonter dans ma voiture demain matin. Mais c'est la vie. »

Sa mère et son père sont néanmoins ravis de l'accueillir pendant ces quelques semaines après une année 2016 de rêve où il a été couronné champion de la Série Cars Tours aux États-Unis grâce à quatre victoires.

« Je lui lève mon chapeau », a résumé François Lessard.

Christian Eckes a remporté le 49e Snowball Derby.

Une vingtaine de tours avant qu'il ne franchisse la ligne d'arrivée, les esprits s'étaient échauffés dans les puits après un accrochage délibéré de la part de Stephen Nasse aux dépens de William Byron.

Fâché d'avoir été poussé dans le mur par son opposant, Nasse a attendu le passage de Byron pour le heurter avec sa voiture et le sortir de la course. Ce geste a aussitôt provoqué une onde de choc dans les puits.

Nasse aurait même aimé en rajouter, mais des policiers l'ont empêché de se rendre directement à Byron devant dizaines de personnes agitées au centre du circuit.

« Je sais un peu comment ce gars-là se comporte, a dit Raphaël Lessard sans vouloir nommer Nasse. J'ai déjà eu un accrochage avec lui. Je préfère ne pas en dire plus. »

La saison 2017 est prometteuse. Raphaël Lessard est déjà assuré de prendre part à une vingtaine d'épreuves grâce au soutien de Toyota.

Jack Irving, l'homme derrière le vote de confiance pour le jeune pilote québécois par Toyota, a d'ailleurs assisté à la course.

Plus d'articles

Commentaires