Retour

Usine de filtration : Montréal devra verser 5 M$ à Catania et Veolia

La Ville de Montréal devra dédommager les entreprises Veolia Water Technologies et Construction Frank Catania à hauteur de 5 millions de dollars dans le dossier de la rénovation de l'usine de filtration de Pierrefonds, selon une entente hors cour entérinée mercredi par le comité exécutif de la Ville.

La décision de l'administration municipale vient clore un dossier entamé le 1er avril 2015, lorsque les deux entreprises, réunies au sein d'un même consortium dans le but de procéder à la réfection de l'usine, avaient entamé une poursuite et réclamé un montant total avoisinant les 7,3 millions de dollars pour rupture de contrat, non-paiement de travaux effectués et pénalités applicables, entre autres justifications.

En juin 2010, le consortium Veolia et Catania remportait l'appel d'offres de la Ville de Montréal pour procéder à « la fourniture et l'installation de la chaîne de traitement principale de la station de Pierrefonds ».

Les travaux ont débuté le mois suivant, mais ont été suspendus le 8 avril 2013, avant la fin de certains travaux liés aux traitements à l'ozone.

C'est la Ville qui avait à l'époque demandé la suspension du chantier, « compte tenu de l’impossibilité de mettre en service le système d’ozone à cause des conditions particulières relatives au chantier et à la coordination des différents lots de construction », lit-on dans le document résumant l'entente hors cour qu'a consulté Radio-Canada.

En 2016, déjà, la Ville de Montréal avait versé environ 640 000 $ aux deux entreprises.

Selon l'entente de dédommagement conclue entre les parties, Montréal devra encore remettre un peu plus de 4,95 millions de dollars à Veolia et Catania.

De ce montant, environ 3,1 millions de dollars iront dans les coffres de Veolia, tandis que le montant restant - près de 1,25 million de dollars - demeurera dans les coffres de la Ville pour régler d'éventuelles réclamations liées à la loi sur les fraudes dans le cadre de contrats publics.

Il s'agit là du montant originalement prévu pour Construction Catania, à qui la Ville réclame une somme « bien plus importante » pour fraude.

Travaux supplémentaires

Toujours en vertu de l'accord, Veolia devra effectuer des travaux évalués à 100 000 $ pour corriger des problèmes constatés dans l'usine de filtration.

L'entreprise doit aussi s'engager à garantir la qualité du système de filtration au charbon au moins jusqu'en 2042.

Plus d'articles

Commentaires