Retour

Valérie Plante veut éliminer les restrictions imposées à car2go et Auto-mobile à Montréal

Projet Montréal souhaite modifier le cadre réglementaire afin que les voitures électriques ne soient plus les seuls types de véhicules en libre-service (VLS) permis dans l'arrondissement de Ville-Marie. Sa chef, Valérie Plante, veut ainsi favoriser le développement de car2go et d'Auto-mobile, le service de VLS de Communauto.

Actuellement, ces deux sociétés d'autopartage ne peuvent pas donner accès à leurs voitures équipées de moteur à combustion au centre-ville de Montréal. De plus, le nombre de vignettes universelles dont elles disposent est limité.

Projet Montréal veut « éliminer ces restrictions » qui, selon la formation, « limitent l'utilisation de l'autopartage » et causent « d'importants problèmes de stationnement dans les arrondissements en périphérie du centre-ville ».

Valérie Plante s'engage ainsi à « travailler de concert avec l'ensemble des partenaires » pour « augmenter l'offre de véhicules en libre-service à Montréal ».

« Nous proposons une approche globale de la mobilité et les VLS doivent en faire partie », a-t-elle déclaré jeudi matin lors d'un point de presse, près de l'hôtel de ville. « Les VLS répondent à un besoin et la demande est forte », a-t-elle ajouté.

Le développement des entreprises d'autopartage peut pourtant faire des mécontents. Des résidents se sont parfois plaints, voyant que le nombre de places de stationnement disponibles dans leur quartier diminuait au fur et à mesure que des vignettes universelles étaient attribuées à des VLS.

La chef de Projet Montréal insiste néanmoins pour dire que l'autopartage fait partie des solutions pour réduire la congestion routière. « Les études nous montrent que quand il y a un service de VLS qui est performant et qui facilite l'utilisation, il y a beaucoup de gens qui [...] se débarrassent de leur voiture solo », dit-elle.

Son annonce de jeudi coïncide avec l'ajout récent de six nouvelles places assignées à des véhicules d'Auto-mobile à la Gare d'autocars de Montréal.

Auto-mobile et car2go sont les seuls services de VLS actuellement disponibles à Montréal. Ils sont toutefois limités à un certain nombre d'arrondissements depuis leur lancement, en 2013.

La Ville de Montréal a présenté son modèle de déploiement des VLS à Montréal en mai 2016. Ce plan prévoit notamment de « retirer progressivement les vignettes pour véhicules thermiques entre 2017-2020, et les remplacer par des vignettes pour véhicules électriques » et limite à 50 le nombre de VLS pouvant être offerts au centre-ville, des conditions jugées trop contraignantes par les services d'autopartage.

Plus d'articles

Commentaires