Retour

Verglas à Montréal, tempête de neige au nord du Saint-Laurent

À trois semaines de la fin officielle de l'hiver, les Québécois en sont quittes pour un nouveau cocktail météorologique, lundi, ce qui complique sérieusement les déplacements un peu partout dans la province.

Sur l'île de Montréal, les trottoirs glissants sont responsables de plusieurs accidents. Urgence-Santé dénombre près d'une centaine d'appels de plus qu'à l'habitude, tous en lien avec des chutes survenues sur les trottoirs glacés.

Plusieurs citoyens déplorent l'état des trottoirs et estiment que la Ville aurait pu faire un meilleur travail pour dégivrer le sol, notamment dans les rues résidentielles ou les artères moins fréquentées.

La Ville se défend, estimant que les mesures nécessaires ont été déployées à temps pour assurer la sécurité sur les routes. « C'est une situation exceptionnelle, nous on est là justement pour s'assurer de la sécurité. Dès que la météo a changé, on était à pied d'œuvre et auparavant, on faisait déjà de l'épandage préventif et du déblaiement parce qu'hier on avait reçu des précipitations », explique le porte-parole en matière de déneigement, Jacques-Alain Lavallée.

Cocktail de précipitations en région

En Outaouais et en Montérégie, les automobilistes ont dû composer plus tôt ce matin avec une pluie verglaçante. La glace a depuis fait place à la pluie, permettant d'accorder un peu de répit aux automobilistes. Les précipitations devraient se poursuivre jusqu'en fin d'après-midi.

Au nord de la vallée du Saint-Laurent, ce sont plutôt de 15 à 35 centimètres de neige qui sont attendus, selon les régions. Des rafales pouvant atteindre 60 km/h créent en outre de la poudrerie, réduisant d'autant la visibilité sur les routes.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la visibilité est nulle dans certains secteurs du réseau routier, entre autres entre Alma et Hébertville sur la route 169 alors que sur la route 70, il n'y a qu'une seule voie de dégagée. On ne dénombre aucun accident ou sortie de route dans la région. Il faut noter que le volume d'automobilistes est moins important qu'à l'habitude, notamment en raison de la semaine de relâche.

À Québec, les conditions météorologiques sont responsables d'un peu plus d'une quinzaine de sorties de route. Sur les routes en direction de la Capitale-Nationale, en plus des rafales de vent, la neige se mélange au grésil, rendant les déplacements particulièrement difficiles. Selon les prévisions d'Environnement Canada, la ville pourrait recevoir jusqu'à 70 centimètres de neige d'ici mercredi.

Des avertissements de tempête hivernale sont en vigueur pour les Laurentides, Lanaudière, la Mauricie, la région de Québec, le Saguenay, le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et la Côte-Nord. Plusieurs centimètres se sont accumulés au sol au cours des dernières heures.

Tous les cours de la Commission scolaire des Affluents, dans le sud de Lanaudière, sont suspendus lundi en raison des conditions routières. Certains cégeps de Québec ont également décidé de fermer leurs portes. 

Jusqu'à 20 centimètres de neige et de pluie verglaçante doivent aussi s'abattre sur les régions du nord du Nouveau-Brunswick. Des dizaines d'écoles du secteur ont déjà annoncé leur fermeture pour la journée.

Délais et annulations de vols

Par ailleurs, on signale des retards et des annulations de vols à l'aéroport Montréal-Trudeau. Environ une vingtaine de vols ont été annulés jusqu'à présent.

Toutefois, comme la glace fait tranquillement place à la pluie, les autorités de l'aéroport estiment qu'il ne devrait pas y avoir d'autres annulations. Elles invitent tout de même les voyageurs à consulter le site web de l'aéroport ou encore ceux des transporteurs aériens.

À l'aéroport Jean-Lesage, on recense plusieurs retards et au moins deux vols ont été annulés. Comme à Montréal, les voyageurs sont invités à suivre attentivement les mises à jour sur le site web de l'aéroport.

 

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine