Retour

Vieux-Port : le « Grand Quai » remplacera la jetée Alexandra dès le 3 juin

L'ancienne jetée Alexandra, dans le Vieux-Port de Montréal, attirera de nombreux visiteurs cet été. En plus d'accueillir les bateaux de croisière, elle permettra aux promeneurs d'avoir accès à de nouveaux espaces publics. Ce qui s'appellera dorénavant le « Grand Quai » sera inauguré le 3 juin, tout juste avant ce qui s'annonce comme une saison record pour les croisiéristes.

Construit dans la foulée du 375e anniversaire de Montréal, le nouveau terminal – pièce maîtresse de cet immense projet de réaménagement – trône déjà depuis plusieurs mois sur la jetée Alexandra. Sa construction a été complétée l'été dernier.

L'aménagement extérieur, quant à lui, tire à sa fin. Le toit vert, par exemple, est maintenant terminé.

Le site sera donc prêt à être ouvert au public le 3 juin.

Cette inauguration devrait d'ailleurs coïncider avec l'arrivée du Groupe Croisières AML dans ses nouveaux locaux.

Le Port de Montréal explique avoir opté pour le nom « Grand Quai » pour diverses raisons, notamment parce qu'il évoque l'immensité du fleuve Saint-Laurent et les géants maritimes qui y feront escale.

« En anglais, "grand" est également synonyme d'impressionnant et de majestueux », fait-on valoir, ajoutant qu'« en reprenant "quai" dans le nom, on reste en harmonie avec le reste de la nomenclature du lieu : Quai de l’Horloge, Quai Jacques-Cartier et Quai King-Edward ».

Dans les cartons depuis longtemps

Le projet de réaménagement avait été rendu public pour la première fois en 2014.

Le site – construit sur ce qui était autrefois un stationnement étagé, en face du musée Pointe-à-Callière – permet aujourd'hui d'accueillir trois bateaux de croisières à la fois.

Les coûts de réfection de la jetée Alexandra étaient au départ estimés à 78 millions de dollars, dont 20 millions investis par le gouvernement du Québec et 15 millions investis par la Ville de Montréal. Cette somme devrait être réévaluée légèrement à la hausse, aux frais du Port.

Le « Grand Quai » permettra éventuellement aux visiteurs d'admirer les bateaux de croisière à partir d'une tour d'observation. La construction de celle-ci doit débuter en 2019.

Le stationnement, lui, est en ouverture progressive depuis janvier. À terme, sa capacité sera de 350 places.

Hommage à trois pionnnières

Une œuvre de Yann Pocreau en hommage à Jeanne Mance, Marguerite Bourgeoys et Marguerite d'Youville sera également érigée sur le site l'an prochain.

Baptisée Leurs effigies, la sculpture mesurera jusqu’à 16 mètres de hauteur et sera composée de lignes tirées de portraits de ces trois pionnières de la ville de Montréal. Elle recevra un budget de 1,1 million de dollars.

Jeanne Mance a fondé l'Hôtel-Dieu de Montréal; Marguerite Bourgeoys, la première école de Montréal et la Congrégation de Notre-Dame, vouée à l’enseignement; Marguerite d’Youville, la Congrégation des Soeurs de la Charité de Montréal (Soeurs Grises), consacrée aux services sociaux pour les plus démunis.

Une saison record en vue

Le Port de Montréal croit que ses nouvelles installations créeront encore plus d'intérêt pour les compagnies de croisière, dont les bateaux sont déjà nombreux à faire escale dans la métropole québécoise.

L'an dernier, 68 navires effectuant des voyages domestiques ou internationaux se sont arrêtés dans le Vieux-Port – un chiffre qui devrait bondir à 90, cet été.

« On devrait atteindre les 130 000 passagers, soit une augmentation de 12 % par rapport à l'année dernière », prédit le vice-président à la croissance et au développement du Port de Montréal, Tony Boémi.

Avec les informations de Jean-Sébastien Cloutier et Marc Verreault

Plus d'articles