Retour

Viviani remporte la 2e étape du Giro, Boivin fait belle figure

L'Italien Elia Viviani (Quick Step) s'est imposé au sprint, samedi, à Tel-Aviv, au bout d'une 2e étape du Tour d'Italie qu'a longtemps menée en échappée le Québécois Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy).

Viviani a profité du travail de ses coéquipiers pour l’emporter sans grande difficulté après 167 km courus en 3 h 51 min 20 s entre Haïfa et le centre économique israélien.

Son compatriote Jakub Mareczko (Willier Triestina) a bien tenté de le menacer jusqu’aux 150 derniers mètres, mais il a manqué de puissance sur la fin.

« Ce n’est jamais facile et il faut essayer de faire abstraction de ses émotions », a réagi Viviani, qui avait terminé en pleurs la classique Gand-Wevelgem, en mars, après avoir failli battre au sprint le grand favori slovaque Peter Sagan.

« J’avais besoin d’une grande victoire comme celle-ci et elle récompense tous les sacrifices de mon équipe ces derniers mois », a ajouté Viviani.

Au jeu des bonifications, et avec un sprint intermédiaire remporté devant Viviani au 91e kilomètre, l’Australien Rohan Dennis (BMC) a endossé le maillot rose de meneur. Il devance d’une petite seconde le Néerlandais Tom Dumoulin (SUN), dominateur vendredi lors du contre-la-montre d’ouverture à Jérusalem.

Boivin s’est échappé avec l’Italien Davide Ballerini et le Danois Lars Bak à un peu plus de 120 km de l’arrivée. Le peloton a rattrapé le trio au cours d’une montée, mais le Québécois a de nouveau pris la tête de la course, cette fois seul, avec une cinquantaine de kilomètres à faire.

L’avance de 50 s de Boivin à 25 kilomètres du fil d’arrivée a cependant fondu en un peu moins d’un quart d’heure. Le peloton l’a rejoint à une quinzaine de kilomètres de l’objectif, et Boivin a finalement terminé la course à 1:05 du vainqueur.

Michael Woods a réalisé le meilleur temps canadien de l’épreuve puisqu’il a franchi le fil au sein du peloton de tête. Son compatriote Svein Tuft a pour sa part conclu la course dans le même groupe que Boivin.

Quant à Chris Froome, le quadruple champion du Tour de France, il a terminé sans forcer, au cœur du peloton, pour continuer à se remettre sans risque de sa chute de vendredi matin en reconnaissances.

Une dernière étape en Israël, dimanche, emmènera les coureurs de Be'er Sheva à la station balnéaire d’Eilat (229 km), avant le vol pour la Sicile et le début de ce Giro en terre italienne.

Plus d'articles