Retour

« Vous ne pouvez pas gagner la Coupe Stanley en janvier » - Carey Price

Michel Therrien et les joueurs ne cherchaient aucune excuse, mais tentaient de mettre les choses en perspective après la défaite contre les Penguins.

Mercredi matin, Michel Therrien avait noté à quel point le calendrier condensé dans la Ligue nationale cette saison pouvait rendre les choses plus difficiles au niveau des entraînements. Mais il a refusé de se servir de cette excuse, ou de la fatigue, pour justifier les récentes contre-performances de ses joueurs. Et ces derniers tenaient un discours semblable après la défaite de 4-1 contre les Penguins de Pittsburgh.

Therrien a plutôt rappelé un élément fondamental: les Penguins sont les champions en titre et sont talentueux. Carey Price a aussi rendu hommage aux visiteurs.

« Les Penguins forment une bonne équipe. Ils prônent un style de hockey victorieux. C'est la raison pour laquelle ils ont gagné la Coupe Stanley l'an dernier, a fait remarquer le gardien du Canadien.

« Une équipe de ce niveau va vous enlever des options et vous rendre la tâche plus difficile pour effectuer des jeux. Et lorsque vous en faites un, vous devez en faire un autre. C'est difficile de réaliser cela de façon constante contre une équipe qui pratique une mise en échec serrée. Il faut lever notre chapeau à l'endroit d'une formation qui pratique un très bon jeu d'ensemble. »

Il reste que le Canadien a livré une performance peu inspirante face à une équipe qui avait tout de même accordé 22 buts à ses quatre matchs précédents. Mais la formation montréalaise n'a obtenu que 20 tirs, deux jours après en avoir totalisé 18 dans une défaite de 1-0 contre les Red Wings de Detroit.

« Nous devons trouver des moyens pour créer des chances de marquer. Nous n'y sommes pas arrivés lors des deux derniers matchs, et je ne sais trop pourquoi. Pour une raison quelconque, nous n'avions pas la confiance pour faire ces jeux. Nous devons nous rappeler que nous avons marqué beaucoup de buts cette saison et que nous devions avoir la confiance nécessaire pour effectuer les bons jeux avec la rondelle », a analysé le capitaine Max Pacioretty.

Et pendant que l'attaque vit une panne sèche, le Canadien a connu un huitième match à ses 15 dernières sorties où il a concédé au moins quatre buts.

« De mon côté, je dois être meilleur, a admis Price. Mais il faut voir le bon côté des choses et demeurer positif. Nous sommes toujours en tête de notre division, et vous ne pouvez pas gagner la Coupe Stanley en janvier. Il faut donc nous améliorer lors des prochains matchs. »

Plus d'articles

Commentaires