Retour

Williams ne sera pas l'équipe B de Mercedes-Benz, malgré les efforts de Lawrence Stroll

La presse spécialisée rapporte que Lawrence Stroll a voulu convaincre l'équipe Williams de devenir l'équipe B de Mercedes-Benz. Sans succès.

Dans un article du site spécialisé planetf1, publié vendredi, le père de Lance Stroll est cité, admettant avoir disuté avec l'équipe Williams d'imiter la démarche de l'équipe américaine Haas.

« J'ai tenté de persuader l'équipe [Williams] de suivre la même route, mais je n'irai rien acheter à Toto [Wolff, patron de l'équipe F1 Mercedes-Benz] », peut-on lire dans l'article.

Williams tient à son indépendance de constructeur, comme l'a rappelé Claire Williams ces dernières semaines, et son contrat avec Mercedes-Benz ne concerne que le moteur et ses composantes.

Pourtant, le motoriste allemand a ouvert la porte à une entente similaire à celle de Haas et de Ferrari.

Rappelons que l'équipe de l'homme d'affaires Gene Haas a signé en 2015 un accord (sur plusieurs saisons) de collaboration technique privilégiée avec Ferrari.

L'équipe américaine doit construire son châssis, comme l'exige le règlement, mais les composantes internes, notamment la transmission et la boîte de vitesses, viennent de Maranello (l'usine de Ferrari).

Une collaboration qui a permis à Haas de marquer 29 points en 2016 et 47 points en 2017.

Dès 2015, Toto Wolff avait dit qu'il trouvait « intelligente » la relation entre Ferrari et Haas.

Aujourd'hui, il emprunte le même chemin. Le motoriste allemand fournit actuellement sa boîte de vitesses et ses systèmes hydrauliques complets à Force India, et veut avoir une équipe B en 2019.

« Nous pouvons faire quelque chose pour 2019. Nous avons une certaine capacité. ce serait un projet à long terme », explique-t-il.

« Nous avons vu que cela a fonctionné entre Ferrari et Haas, rappelle-t-il. C’est une source de revenus intéressante pour Ferrari, et en termes de synergies, il y a beaucoup de choses sur lesquelles travailler, et cela a fonctionné pour Haas. »

Lance Stroll en rose en 2019 ?

Voici pourquoi Lawrence Stroll a tenté de convaincre l'équipe Williams d'investir dans sa relation avec Mercedes-Benz.

Si Force India devient l'équipe B de l'équipe allemande, l'homme d'affaires canadien pourrait être tenté de participer à l'aventure, afin de trouver un meilleur volant à son fils, qui rappelons-le, fait partie de la famille Mercedes-Benz depuis ses années de F3.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un homme danse sur le toit de sa voiture





Rabais de la semaine