Retour

Xavier Ouellet s'entend avec le Canadien; Tomas Plekanec rentre au bercail

Le Canadien de Montréal s'est entendu avec le défenseur québécois Xavier Ouellet.

Le marché des joueurs autonomes s'est officiellement ouvert à midi et le Canadien en a profité pour confirmer l'embauche de l'arrière gaucher de 24 ans, ainsi que du petit joueur de centre de 25 ans Matthew Peca.

Ouellet a signé un contrat d’un an à deux volets. Il gagnera un maximum de 700 000 $ et un minimum de 350 000, peu importe qu'il évolue à Montréal ou à Laval.

Le défenseur a été repêché par les Red Wings en 2011 et évoluait avec le grand club depuis deux ans, mais son contrat a été racheté par Détroit la semaine dernière.

Il avait préalablement défendu les couleurs des Griffins de Grand Rapids, dans la Ligue américaine de hockey (LAH), durant trois saisons, avec quelques rappels à Détroit ici et là.

Le Québécois de 24 ans a inscrit 7 mentions d'assistance en 45 matchs lors de la dernière campagne. Il compte 23 points, dont 5 buts, et affiche un rendement de +1 en 141 rencontres dans le circuit Bettman.

Ouellet a été choisi au 48e échelon du repêchage de 2011 après avoir évolué pendant deux saisons avec le Junior de Montréal.

Il a complété son stage de quatre ans dans la LHJMQ avec l'Armada de Blainville-Boisbriand à la suite d'une relocalisation du Junior.

Joël Bouchard et Dominique Ducharme ont appris à connaître Ouellet dans la métropole québécoise lorsqu'ils occupaient chacun un rôle d'adjoint au pilote Pascal Vincent.

Le Canadien a aussi obtenu les services de Matthew Peca. Le joueur de centre quitte le Lightning de Tampa Bay, l'organisation qui l'a repêché au 7e tour en 2011. Il a obtenu 7 points en 20 matchs dans la LNH au cours de sa carrière.

Au cours des trois dernières saisons, Peca était l'un des fers de lance de l'attaque du Crunch de Syracuse, l'une des puissances de la Ligue américaine.

« Pour nous, c'était le plus prometteur, a expliqué Marc Bergevin en point de presse. Il a 25 ans. Son agent a été franc avec nous. Il avait reçu une meilleure offre que la nôtre. J'ai rajouté une année de contrat dans le but d'en abaisser le salaire annuel. C'est un contrat de courte durée. Il est encore jeune. Pour nous, c'était un bon pari à prendre », a commenté le directeur général du Canadien.

Il s'agit d'une entente à un volet à un salaire annuel de 1,3 million pour les deux prochaines saisons.

Plekanec de retour dans son Alma mater

Tomas Plekanec a paraphé une entente d'une saison avec le Canadien, en dépit d'un intérêt marqué des Blackhawks de Chicago.

Il touchera un salaire de 2,25 millions, mais pourrait faire grimper le pécule jusqu'à 3,5 en atteignant certains plateaux.

« On a regardé ce que le marché avait à nous offrir. On ne voulait pas de contrats à long terme. La cuvée des joueurs de centre était très mince, alors on ramène un joueur qu'on connaît très bien et qui veut jouer à Montréal, a analysé Bergevin. C'est un joueur efficace en situation de mises au jeu et qui apporte de bonnes choses en fin de partie. Il nous achète du temps en perspective de nos jeunes qui s'en viennent », a conclu le directeur général.

Le centre tchèque a disputé 981 matchs avec le Tricolore et pourrait devenir le 6e joueur de l'histoire de la concession à atteindre le mythique plateau des 1000 rencontres avec l'équipe.

Plekanec a été échangé aux Maple Leafs de Toronto le 25 février avec Kyle Baun en retour de Rinat Valiev, Kerby Richel et un choix de 2e tour en 2018 (Jacob Olofsson).

Il a obtenu deux mentions d'aide en 17 rencontres avec les Torontois en fin de saison avant de retrouver un rythme plus intéressant en séries éliminatoires avec 4 points en 7 matchs.

Le vétéran de 35 ans totalise 607 points dans la LNH, dont 232 buts.

Formalité réglée pour Kotkaniemi

Le premier choix du CH au dernier repêchage, le 3e au total, a signé son contrat de recrue d'une valeur annuelle moyenne de 925 000 $. Dans la Ligue américaine, l'entente lui rapporterait 70 000 $.

Le Finlandais de 17 ans est toujours sous contrat pour les deux prochaines années avec le club de sa ville natale, l'Assat de Pori, en ligue élite finlandaise.

Cela dit, Kotkaniemi possède une clause qui lui permettrait de jouer en Amérique du Nord dès la saison prochaine si la décision est prise avant le 15 juillet.

Le centre de 1,88 m (6 pi 2 po) a participé cette semaine au camp de perfectionnement du Canadien qui prend fin dimanche.

Du renfort pour le Rocket

Michael Chaput et Kenny Agostino se sont aussi entendus avec le Canadien.

Les attaquants ont signé des contrats à deux volets d'une durée de deux ans dans le cas de Chaput et d'une année pour Agostino.

Chaput, un centre de 26 ans originaire de l'Île-Bizard, a disputé 135 matchs dans la Ligue nationale où il a réussi 6 buts et 11 mentions d'aide. Il a remporté la Coupe Memorial avec les Cataractes de Shawinigan en 2012.

Pour sa part, Agostino a obtenu 53 points en 64 matchs avec les Bruins de Providence dans la LAH en 2017-2018.

Le Rocket a aussi mis la main sur Alexandre Grenier, un ailier droit de 26 ans. L'ancien des Remparts de Québec et des Mooseheads de Halifax a passé la saison dernière avec les Thunderbirds de Springfield. Il a signé un contrat de la Ligue américaine.

Le défenseur Maxim Lamarche (deux ans, un volet LAH), le défenseur Ryan Culkin (un an, deux volets LAH-ECHL) et l’attaquant Nikita Jevlapovs (un an, un volet LAH) se sont également entendus avec la formation lavalloise. Lamarche et Culkin sont originaires de Montréal.

Plus d'articles