Des chefs cuisiniers de renom à Québec et à Montréal estiment qu'il y a trop de restaurants dans les deux villes, ce qui nuit à leur rentabilité. Le nombre d'établissements de restauration est-il plus important dans la capitale et la métropole du Québec qu'ailleurs au pays?

Un texte d'Olivier Bachand

Daniel Vézina est propriétaire des restaurants Laurie Raphaël, à Montréal et à Québec. David McMillan, lui, est propriétaire du restaurant Joe Beef, à Montréal. Ils dressent le même constat : la surabondance d'établissements de restauration est nuisible à l'industrie.

D'une part, ils se plaignent qu'à peu près n'importe qui peut ouvrir un restaurant au Québec, même sans avoir les compétences requises. D'autre part, ils estiment que le nombre élevé d'établissements fait en sorte que les restaurateurs se cannibalisent.

« Ce n'est pas un restaurant qui vient me compétitionner sur 10 ou 15 ans qui me fait mal, c'est celui qui ouvre six mois, que tout le monde va voir et après six mois, quand l'effet nouveauté est terminé, là, le restaurant ferme ses portes », a déclaré Daniel Vézina la semaine dernière.

La restauration est sans contredit un milieu difficile. Au Québec, 7 restaurants sur 10 ferment leurs portes au cours de leurs cinq premières années d'exploitation, selon l'Association des restaurateurs du Québec.

Plus de restaurants au Québec?

Selon des données de Restaurants Canada, c'est en Colombie-Britannique qu'il y a le plus d'établissements de restauration par habitant, avec un établissement pour 341 personnes.

Le Québec arrive au deuxième rang, avec un restaurant pour 373 habitants, l'Ontario est quatrième, avec un établissement pour 394 personnes, alors que la moyenne canadienne est d'un établissement pour 390 habitants.

Outre les restaurants de tous genres, ces statistiques incluent aussi les bars et les services de traiteur.

Maintenant, où se situent les principales villes canadiennes? Selon l'Association des restaurateurs du Québec, on compte un établissement de restauration pour 340 habitants sur l'île de Montréal, alors que c'est un restaurant pour 396 habitants dans la région de Québec.

La proportion de restaurants par habitant est toutefois encore encore plus élevée à Toronto, avec un établissement pour 306 habitants.

Plus d'articles

Commentaires