Retour

100 emplois permanents s'envolent à Hawkesbury

Une centaine de travailleurs syndiqués du centre de distribution de Jean Coutu à Hawkesbury vont être mis à pied au cours des prochains mois.

Un texte de Denis Babin

La nouvelle a été confirmée aux employés, jeudi dernier, par Manutention DB qui gère le centre de distribution en sous-traitance.

En tout, c'est 70 % des employés du centre qui perdent leur emploi.

Parmi les quelque 35 travailleurs restants, seulement 10 d'entre eux vont conserver leur emploi, alors qu'une vingtaine d'autres pourraient être rappelés à l'occasion pour préparer certaines commandes.

« Ça va se faire progressivement jusqu'au mois de mai », précise le président de Manutention DB, François Brind'Amour, à propos des mises à pied.

À pareille date l'an dernier, Jean Coutu avait annoncé son intention de transférer la distribution de certains produits, cosmétiques entre autres, de son centre de Hawkesbury vers celui de Varennes qui a ouvert ses portes cet automne.

Excédent de main-d'œuvre

La vice-présidente aux communications du Groupe Jean Coutu, Hélène Bisson, a indiqué que les efforts du géant pharmaceutique québécois afin de trouver d'autres produits pour ses installations dans l'Est ontarien n'ont toujours rien donné.

Entre-temps, le centre de distribution de Hawkesbury se retrouve avec un excédent de main-d'œuvre.

Le représentant national pour le Syndicat des Métallos, Richard Leblanc, était convaincu que les pertes d'emplois seraient moindres.

« On a bien pensé qu'il allait rester entre 40 et 50 emplois. Pas seulement 10 », avoue le représentant syndical.

Une rencontre est prévue entre le Syndicat des métallos et la partie patronale pour négocier les conditions de mise à pied des travailleurs ce mercredi.

Le centre de distribution de Hawkesbury, construit au coût de 18 millions de dollars, a été inauguré en 2005.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine