Retour

100 M$ en santé : pas au bon endroit, croit Action santé Outaouais

Alors que le ministre de la Santé, Gaétan Barette, annonce qu'il injecte 100 millions de dollars dans le réseau de la santé, la réponse est insuffisante, de l'avis d'Action santé Outaouais.

Avec cet argent, le ministre a l'intention de libérer plus de 2100 nouveaux lits dans les urgences du Québec. Le gouvernement provincial veut donc créer des places en dehors du réseau hospitalier pour héberger les personnes âgées, ainsi que les patients en réadaptation et qui reçoivent des soins de santé mentale.

Impossible de connaître les détails pour la région de l’Outaouais, mais l'organisme Action santé Outaouais est déjà sceptique. Son coordonnateur, Jean-Charles Pichereau, croit que Québec n'investit pas au bon endroit.

Nous on voudrait avoir des spécialistes aux urgences.

Jean-Charles Pichereau, Action santé Outaouais

« Avec des constats qu'on vient de faire à l'hôpital de Gatineau, à l’hôpital de Hull, je pense qu'on a besoin de spécialistes, de gériatres, de pédiatres », explique le coordonnateur. « On a besoin de ressources, je pense que le ministre est capable d'entendre ça. »

En Outaouais, le temps d'attente à l'urgence est long, parfois en moyenne plus de 10 heures. Récemment, un coroner a conclu que l'urgence de l'hôpital de Gatineau est l'une des pires du monde occidental.

Cet investissement de 100 millions de dollars s'inscrit dans la continuité de la réforme du réseau de la santé, d'expliquer Gaétan Barrette, en ce sens que les lois 10 et 20 ont entraîné, selon lui, des améliorations systémiques.

Selon le reportage de Godefroy Macaire-Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine