Retour

13 nouveaux cas de surdoses aux drogues à Ottawa au cours du week-end

Santé publique Ottawa (SPO) a rapporté, lundi, que les urgences de la ville ont traité sept autres cas de surdoses aux drogues au cours de la journée de dimanche, pour un total de 13 patients pendant le week-end.

Des chiffres divulgués par SPO et l'Hôpital d'Ottawa indiquent qu'il y a eu, entre mardi et dimanche, un total d'au moins 28 cas soupçonnés de surdoses mettant la vie des patients en danger ou pouvant potentiellement mettre leur vie en danger sur le territoire ottavien.

Vendredi, Santé publique Ottawa avait indiqué que la « soudaine augmentation du nombre et de la gravité des visites à l’urgence liées à des cas soupçonnés [de surdoses] peut signifier que des opioïdes ont été mélangés à des drogues ou médicaments contrefaits ».

Dans un courriel envoyé à CBC lundi matin, une porte-parole de SPO a souligné que le Groupe de travail d’Ottawa sur la prévention des surdoses et les interventions en la matière surveille la situation de près.

Les patients ont besoin de doses élevées de naloxone

Certains patients hospitalisés ont eu besoin de doses élevées de naloxone, un antidote qui renverse les effets néfastes et potentiellement mortels d'une surdose.

Des trousses de naloxone sont disponibles gratuitement pour le public dans les pharmacies locales.

Le médecin Peter MacDougall, de l'Hôpital d'Ottawa, avait déclaré, vendredi, que cette recrudescence des cas de surdoses pourrait suggérer une augmentation dans les rues d'Ottawa de l'offre de fentanyl ou de carfentanil, un opioïde encore plus puissant.

« Je suis très inquiet du fait que nous verrons une augmentation des tragédies autour des opioïdes », avait-il indiqué.

Également vendredi, le Service de police d'Ottawa avait confirmé avoir ouvert une enquête sur les plus récents cas de surdoses.

Plus d'articles

Commentaires