Retour

150e du Canada : l'inaction du côté de Gatineau déçoit le conseiller Mathieu Fleury

Le début des célébrations du 150e anniversaire du Canada aura lieu dans 10 mois. Les préparatifs vont bon train du côté d'Ottawa et plusieurs activités sont déjà au programme. Du côté de Gatineau, c'est le calme plat, au grand désespoir du conseiller de Rideau-Vanier Mathieu Fleury qui croit que Gatineau pourrait en faire plus!

Le fer de lance des célébrations à Gatineau est « les Mosaïcultures ». Ce projet est soutenu par le maire Maxime Pedneault-Jobin. Mais selon ce que Radio-Canada a dévoilé plus tôt cette semaine, ce n'est pas le seul projet à avoir été présenté à la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly.

Mme Joly est responsable de sélectionner les projets qui recevront du financement.

Un autre projet à long terme lui a été présenté par deux autres membres du conseil, à l'insu du maire Pedneault-Jobin. Il s'agit de Place des festivals.

Même si le maire a répété que les Mosaïcultures est le seul projet porté par la Ville, rien n'est acquis à l'avance.

Toutes ces tractations risquent de réduire les chances des Mosaïcultures de se réaliser l'an prochain, même si le député libéral d'Argenteuil-La-Petite-Nation Stéphane Lauzon affirme que les deux projets peuvent cheminer parallèlement.

Déception

Du côté d'Ottawa, c'est la déception. On anticipe de nouveaux délais dans le seul projet proposé par Gatineau pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

« On ne tourne pas le dos à Gatineau, mais d'un autre côté aussi, on a besoin de traction de la part des gens de Gatineau, s'il y a d'autres opportunités pour une collaboration plus approfondie », a-t-il expliqué.

Peu de temps

Les deux villes n'ont pas beaucoup de projets communs pour 2017, cependant il y aura une compétition cycliste entre les deux villes et, aussi, des déjeuners/dîners sur les ponts.

Mathieu Fleury aimerait qu'il y ait la présentation de concerts à Gatineau pendant la semaine du Gala des Junos.

Il reste peu de temps pour demander et obtenir du financement pour un projet en lien avec les célébrations du 150e.

Si Gatineau ne tire pas son épingle du jeu plus rapidement, Ottawa ira chercher le plus de bénéfices des 10 millions de visiteurs qu'on attend l'an prochain.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles