Retour

2e bain en CHSLD, une idée « farfelue », selon un préposé de Gatineau

Un préposé aux bénéficiaires de Gatineau ne mâche pas ses mots face à l'intention de Québec d'embaucher du personnel supplémentaire dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) en vue d'offrir un deuxième bain par semaine aux résidents qui en feront la demande.

« C'est prendre les gens pour des imbéciles, carrément », a affirmé Marc Morin, en entrevue à l'émission Sur le vif, en réaction au 36 millions de dollars débloqués par Québec.

L'employé du centre d'hébergement La Piéta, qui compte 35 ans d'expérience dans le domaine, dans trois régions du Québec, croit que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ne comprend pas ce qui se passe dans les CHSLD.

« On devrait commencer par stabiliser les premiers bains », a commencé le préposé aux bénéficiaires. « Il faut commencer par engager du personnel, parce que celui déjà présent ne suffit plus à la tâche. »

Selon M. Morin, les travailleurs sont déjà à bout de souffle dans les circonstances actuelles et il est difficile de garder les personnes qualifiées dans le réseau de la santé.

« Ce n'est pas en rajoutant des tâches et en les noyant encore plus dans la besogne qu'il va être capable de les retenir », a-t-il mentionné, en déplorant du même coup les faibles salaires accordés aux préposés aux bénéficiaires.

L'argent promis par Québec devrait permettre d'embaucher 600 préposés à temps plein. En attendant de voir les résultats dans son travail quotidien, M. Morin entend garder ses patients au coeur de ses préoccupations.

« Une intervention après d'une personne âgée, il faut qu'on y porte attention. Il ne faut pas que ça soit un numéro et que je me dépêche pour aller en faire une autre », a-t-il rappelé, en guise de conclusion.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine