Retour

2e journée de négociation pour les enseignants franco-ontariens

L'association des enseignants franco-ontariens soutient qu'il reste encore beaucoup de travail à faire, au lendemain d'une journée de négociations avec la partie patronale. Les partis reprennent les discussions aujourd'hui, mais le président de l'association Carol Jolin, laisse entendre que d'autres journées de rencontres seront nécessaires la semaine prochaine.

M. Jolin parle d'un « optimisme modéré » quant à l'atteinte d'une entente de principe avant le début des classes, et ce malgré le fait que deux syndicats se sont entendus avec la province. La semaine dernière la Fédération des enseignantes-enseignantes des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO) a annoncé qu'elle était parvenue à une entente de principe. Quelques jours plus tard c'était au tour des enseignants desécoles catholiques de conclure une entente de principe avec le gouvernement ontarien. 

En juin,l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) a obtenu un mandat de grève à 93 %. Les moyens de pression pourraient s'articuler autour de grèves rotatives ou partielles, mais avant cela les membres seront consultés. 

Les enseignants franco-ontariens sont sans contrat de travail depuis un an.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine