Retour

3 choses à savoir pour protéger son toit lors d’un redoux

Après les chutes abondantes de neige dans la région d'Ottawa et de Gatineau, est-ce que le redoux annoncé pour la fin de semaine sera synonyme de problèmes? Oui, dit la porte-parole de la Régie du bâtiment du Québec, Marie-Claude Masson. Mais pas de panique : elle a des conseils à vous donner.

Selon Mme Masson, il faut faire davantage attention quand il y a un redoux, parce que la neige qui se gorge d'eau devient plus lourde et peut entraîner une surcharge.

1. Être à l'affût des signes

Marie-Claude Masson invite les propriétaires à ouvrir l'œil et à rechercher des signes qui indiquent qu'il y a un problème.

« Quand il y a une surcharge, c'est sûr qu'on va voir des signes à l'intérieur de la maison. Des fissures qui pourraient apparaître dans le haut des murs [...]des portes qui vont moins bien se fermer ou s'ouvrir, qui vont coincer, frotter », précise-t-elle.

Elle ajoute qu'il est possible que des craquements se fassent entendre et que des déformations du plafond peuvent apparaître. Quand cela se produit, les propriétaires n'ont pas d'autre choix que de déblayer la neige.

2. Appeler un expert

La Régie du bâtiment du Québec conseille de faire appel à des experts en toitures, parce que ces derniers disposent des équipements et des assurances nécessaires.

« Outre le risque de chute, donc de tomber de la toiture, il y a tout ce qui est installation électrique. Il faut être très vigilant », explique Marie-Claude Masson.

Il est aussi possible de déneiger son toit de manière sécuritaire depuis le sol. Pour cela, il faut s'aider d'une pelle spéciale « munie d'un manche télescopique », ajoute Mme Masson.

La prudence doit néanmoins être de mise parce que lors de l'opération, il y a un risque de détacher des plaques de glace.

3. Laisser une fine couche de neige

Selon Marie-Claude Masson, il ne faut pas complètement retirer la neige, mais en laisser une mince couche.

Elle explique qu'il faut éviter gratter le revêtement du toit pour ne pas l'abîmer. Cela permet en outre de prévenir la formation d'une couche de glace épaisse.

Mme Masson recommande en outre de dégager les balcons, les issues de secours et les fenêtres dans les sous-sols. Les précautions énoncées plus haut s'appliquent aux remises et aux abris pour les voitures.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards