Retour

30 octobre 1995 : le jour où l'Outaouais est presque devenu la frontière entre deux pays

Il y a 20 ans, le Québec est passé à un cheveu de rompre avec le Canada. L'Outaouais est presque devenu la frontière entre deux nouveaux pays.

Le Québec se retrouvait divisé en deux sur la question de la souveraineté. Le 30 octobre 1995, le non l'emporte à 50,6 % au deuxième référendum sur la souveraineté du Québec, avec seulement 54 288 voix de plus que le oui.

Plus de 5 millions d'électeurs inscrits étaient allés voter, pour un taux de participation de 93,52 %.

Le non exprimé par l'Outaouais ce soir-là est sans équivoque : il a obtenu 72,5 %, soit un point de plus que 15 ans plus tôt.

En 1995, 50 000 résidents de l'Outaouais travaillaient en Ontario. Vingt mille Ottaviens faisaient le chemin inverse. Les souverainistes s'étaient engagés à maintenir tous les emplois fédéraux.

À 24 heures du référendum, l'Outaouais s'est retrouvé à l'avant-scène de la campagne référendaire.

Dans un geste symbolique d'unité nationale, les troupes fédéralistes se sont réunies au pied du pont Alexandra, avant de se rassembler au Musée des civilisations.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires