Retour

À l'Hôpital de Gatineau comme à celui de Hull, les urgences débordent

Les urgences des hôpitaux du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais sont surchargées en ce début d'année.

Lundi, le taux d’occupation à l’Hôpital de Gatineau était de 179 %. 28 patients étaient alités depuis 24 heures, dont 16 depuis plus de deux jours.

La situation n’est guère plus reluisante à l’Hôpital de Hull, qui affiche lui un taux de 144 %. Neuf personnes y sont depuis 24 heures. Parmi elles, trois attendent depuis 48 heures.

Situation variable en périphérie

Les usagers des hôpitaux du Pontiac et de Maniwaki ont plus de chances, les urgences des établissements affichant respectivement des taux d’occupation de 0 % et de 33 %.

Cependant, l’urgence de l’hôpital de Papineau a atteint un seuil critique, avec un taux d’occupation de 117 %. La situation est semblable à l’Hôpital Memorial de Wakefield, où cinq patients sont alités, bien que l’urgence puisse en principe n’en accueillir que quatre.

Un problème qui perdure depuis 2013

Le coordonnateur d’Action santé Outaouais, Jean-Charles Pichereau, s’est dit déçu, mais peu surpris de ce niveau d’engorgement.

La région est encore, malheureusement, dans les mauvais élèves.

Jean-Charles Pichereau, coordonnateur d'Action santé Outaouais

Selon lui, la situation est problématique depuis 2013, sans que la direction du CISSS ne prenne les actions appropriées.

Le plan visant à mieux gérer l'occupation des lits dans les hôpitaux, désengorger les urgences et maintenir si possible les patients à domicile, proposé en décembre dernier par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, se fait toujours attendre par le milieu régional de la santé.

« On ne connaît pas le montant ni le nombre de places qui seront créés dans les CHSLD en Outaouais pour désengorger les urgences », explique M. Pichereau.

Quand aller à l’urgence avec votre enfant

Votre enfant est malade ou blessé et vous vous demandez s’il vaut mieux vous rendre à la clinique ou à l’hôpital? Voici les situations où il est préférable de vous rendre dans une salle d’urgence.

Plus d'articles

Commentaires