Retour

À mi-campagne, les conservateurs n'ont toujours pas de plateforme

L'élection provinciale est dans deux semaines exactement et le chef progressiste-conservateur Doug Ford n'a toujours pas publié le programme électoral de son parti.

Un texte de Claudine Brulé

Questionné sur le sujet mercredi, il répond que le document comprenant l'ensemble de ses engagements et les coûts associés seront présentés sous peu, sans donner plus de détails.

Dans la première moitié de campagne, Doug Ford s'est engagé, s'il est élu, à réduire la taxe sur l'essence de 10 cents le litre (1,2 milliard de dollars par année). Il promet aussi aucun impôt sur le revenu pour les travailleurs au salaire minimum et près de deux milliards de dollars pour la santé mentale.

Malgré les questions répétées des journalistes, le chef progressiste-conservateur n'a pas dit comment il entendait payer pour ces nouvelles dépenses. Il répète simplement qu'il trouvera des économies dans le budget provincial et éliminera la bureaucratie couteuse.

Dans le sud-ouest de la province mercredi, Doug Ford a aussi dit qu'il afficherait un déficit la première année, possiblement aussi la deuxième année d'un mandat. Mais il prévoit atteindre l'équilibre dans la troisième ou la dernière année d'un mandat.

L'absence de plateforme est qualifiée d'irrespectueuse par la chef libérale Kathleen Wynne.

Elle demande où seront les compressions de services pour payer pour les promesses de Doug Ford.

Kathleen Wynne rappelle que le dernier budget provincial contient ses engagements auprès des électeurs et que ces promesses sont bien chiffrées.

Le NPD a de son côté dévoilé l'ensemble de son programme électoral bien avant le début officiel de la campagne.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine