Retour

À peine déposé, le projet de loi privé pour le nouvel aréna des Olympiques est contesté

Le conseiller du district de Touraine, Denis Tassé, a demandé au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire de suspendre le projet de loi privé pour le nouvel aréna des Olympiques de Gatineau déposé, lundi, à l'Assemblée nationale.

Dans une lettre rendue publique mardi, M. Tassé a soutenu que ce projet de loi n'est pas à l'avantage des Gatinois. « À la lumière des informations reçues, rien n'indique que ce projet est au meilleur prix pour les citoyens », a-t-il écrit.

Le recours à un projet de loi privé est l'approche préconisée par le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, pour officialiser le partenariat avec Vision Multisports Outaouais. L'entente, conclue en juin dernier, prévoit la construction d'un amphithéâtre de 4000 places et de quelques patinoires communautaires.

[Le projet de loi privé]  semble favoriser un entrepreneur aux dépens des autres.

Denis Tassé, conseiller municipal du district Touraine, Gatineau

« D'être obligé de passer par une loi privée au lieu d'un appel d'offres pour un projet municipal de cette envergure crée un dangereux précédent », a-t-il évoqué. C'est pour cette raison, dit-il, qu'il a demandé au ministre Martin Coiteux de « surseoir à cette décision ».

En plus du sursis, Denis Tassé demande la tenue d'une enquête sur le processus municipal qui a entouré le projet de l'aréna Guertin. Selon le conseiller, la proposition qui est présentement sur la table n'est pas conforme au devis de l'appel d'offres initial.

M. Tassé accuse aussi le maire Maxime Pedneaud-Jobin d'avoir forcé les conseillers à choisir le site place de la Cité et, surtout, d'avoir entouré les discussions avec le groupe Vision Multisports Outaouais de nombreux huis clos. Un processus qui manque de transparence, a-t-il déploré.

Attaques gratuites?

Le maire a vivement réagi à la lettre de M. Tassé, par voie de communiqué.

« Je suis stupéfait des allégations contenues dans cette lettre. Les accusations portées sont graves. Je ne peux pas croire que M. Tassé aille aussi loin dans le seul objectif de nuire au projet », a-t-il dénoncé.

Le maire a déploré les insinuations du conseiller municipal et ses attaques contre l’intégrité du conseil municipal. Il a rappelé que les négociations entre la Ville et l'organisme Vision Multisports Outaouais sont de nature privée.

Une négociation ne se fait jamais en public et, je le répète encore une fois, l’entente, dès qu’elle sera signée, sera déposée en public, analysée en public et débattue en public.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

L'enquête demandée par Denis Tassé n'effraie pas le maire, au contraire. « Une enquête ne viendra que confirmer une fois de plus que nous faisons les choses dans les règles de l’art. »

Étape administrative

Le projet de loi privé pour un nouvel aréna des Olympiques de Gatineau vient à peine d'être déposé à l'Assemblée nationale par le député de Chapleau, Marc Carrière. Ce dernier a rappelé, lors d'une entrevue téléphonique, que cette étape est purement administrative.

« Il y a des négociations entre l'organisme à but non lucratif et la Ville. S'il n'y a pas d'entente, le projet de loi devient inutile », a-t-il indiqué.

Il y a toutes sortes de choses qui peuvent arriver, mais la première étape, c'est qu'il fallait s'assurer de déposer le projet de loi pour qu'il ait la chance d'être entendu cette session-ci.

Marc Carrière, député de Chapleau

Les députés de l'Assemblée nationale doivent se prononcer sur le projet de loi privé d'ici la fin de la session parlementaire en juin.

Plus d'articles