Retour

À quelques jours du scrutin, deux candidats à la mairie de Gatineau multiplient les engagements

Denis Tassé a réitéré mardi ses engagements pour le secteur d'Aylmer, tandis que Sylvie Goneau a parlé de culture et d'animation au centre-ville de Gatineau.

Si elle est élue à la mairie de Gatineau, le 5 novembre prochain, Sylvie Goneau souhaite transformer l'axe Montcalm et la rue Morin en quartier culturel, développé en partenariat avec le secteur privé, à l'exemple du quartier Wynwood de Miami.

La candidate souhaite également créer un musée régional, afin d'y rapatrier les artéfacts autochtones. Elle veut également poursuivre le projet de la nouvelle bibliothèque Lucy-Faris et de l'agrandissement de la bibliothèque Guy-Sanche.

Par ailleurs, Mme Goneau lancera un concours afin de créer un hymne municipal, « une chanson qui nous représente et qui pourra être jouée lors des festivals et activités d’envergure », précise-t-elle par voie de communiqué.

Des engagements de Denis Tassé pour Hull et Aylmer

Par ailleurs, Denis Tassé a souligné qu'il consacrera 9 millions de dollars au projet de la nouvelle bibliothèque Lucy-Faris. Il ne s'agit pas d'argent frais, mais de sommes restantes du budget municipal 2017 pour les bibliothèques de quartier.

M. Tassé s'est aussi engagé à terminer l'aménagement du parc des Cèdres et à protéger la forêt Boucher.

Par ailleurs, il veut construire un complexe de quatre patinoires pour les secteurs de Hull et d'Aylmer, sans préciser comment il entend financer cette infrastructure.

M. Tassé a aussi profité de son point de presse pour parler des problèmes de circulation dans l'est de la Ville. Il a accusé le maire sortant Maxime Pedneaud-Jobin de ne pas prendre position sur la question d'un pont dans ce secteur entre Gatineau et Ottawa, et de « faire rêver » les gens d'Aylmer avec un projet de train léger dont le rapport d'étude n'est même pas finalisé.

« Le rapport pour le pont de l'est est terminé, Ottawa n'en veut pas de pont là, mais c'est drôle, le maire n'en parle pas du pont de l'est », s'est exclamé M. Tassé.

Services de base et mesures d'urgence

Sylvie Goneau est également revenue sur ses engagements en matière de déneigement et d'asphaltage.

La candidate à la mairie affirme être en mesure de consacrer 100 millions de dollars à la réfection des rues, sans avoir à emprunter l'argent, comme le propose son adversaire Denis Tassé. Elle effectuera des économies à ce chapitre en utilisant des matériaux recyclés dans les rues locales.

Par ailleurs, Mme Goneau souhaite que la Ville adopte un meilleur plan en cas d'urgence, afin de permettre aux citoyens touchés d'avoir une ligne téléphonique directe de renseignements.

« Les gens doivent être informés en cas de sinistres majeurs », a affirmé Mme Goneau. « Voici le point de rassemblement, voici où communiquer, voici les personnes responsables. »

Elle dit que plusieurs citoyens ont eu de la difficulté à joindre le 311 lundi matin, ce qui pour elle est inacceptable.

« Les gens ont besoin de savoir très tôt le matin quand il y a quelque chose qui se passe. Est-ce que je peux aller chercher une gardienne pour la journée? Est-ce que je peux aller au travail? Puis, c'est via le système 311 », dit-elle.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine