Retour

Accident de parachute à Gatineau : l’enquête se poursuit

La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) poursuit son enquête au sujet de l'accident de parachutisme, qui a fait deux blessés, dont ont un très grave, le 8 juillet dernier.

Lors de l'incident, Caroline Breton, une instructrice de la compagnie GO Skydive et son élève se sont écrasés sur le sol. Pour une raison que l'on ignore toujours, le parachute a mal fonctionné.

Selon des informations obtenues par Radio-Canada, la jeune femme de 22 ans a subi des fractures aux jambes.

Le client, un homme de 45 ans, qui avait sauté en tandem avec cette dernière, a subi des traumatismes beaucoup plus graves qui font craindre pour sa vie.

La CSST a entamé une enquête puisqu'il s'agit d'un accident de travail.

Des experts des Forces armées canadiennes ont mis à contribution dans le processus d'investigation. Ils se sont vus confier le parachute utilisé par la monitrice, en vue de réaliser une analysée poussée.

« J'imagine qu'ils vont tenter de voir dans quel état est l'équipement et de savoir s'il y a eu des défectuosités qui sont présentes », précise le porte-parole de la CSST en Outaouais, Alain Trudel.

À la suite de cette analyse, l'équipement sera transmis aux policiers de Gatineau.

Les enquêteurs ont aussi en leur possession une caméra vidéo que l'employée portait.

La CSST ne peut confirmer si elle a rencontré Caroline Breton, afin d'obtenir sa version des faits.

Les responsables de l'entreprise GO Skydiving ont refusé de commenter l'accident.

La CSST pourrait formuler des recommandations pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise.

D'après un reportage de Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine