Retour

Accident mortel sur l'A-417 : la roue du camion était comme « un missile », selon un témoin

Témoin de l'accident mortel de vendredi matin sur l'autoroute 417 à Ottawa, Wallace Murphy ne cesse de se demander pourquoi il a été épargné par l'accident et qu'un autre homme a été tué.

Le préposé en milieu hospitalier de 55 ans roulait vers l'est sur l'A-417 tôt vendredi matin quand il a vu un gros objet noir se diriger directement vers lui.

« Je pensais que ça allait me heurter, c'était en l'air. [L'objet] ne rebondissait pas sur le sol et coupait l'air comme un missile », a raconté Wallace Murphy.

L'objet noir était en fait une roue double qui s'est détachée d'un camion qui roulait en sens inverse.

Selon la Police provinciale de l'Ontario (PPO), la roue a traversé trois voies de l'autoroute en rebondissant puis a frappé la fourgonnette, détruisant le pare-brise et arrachant une partie du toit.

Le conducteur de la fourgonnette, Gennadi Brianski, âgé de 50 ans, est mort presque sur le coup.

Wallace Murphy a expliqué à CBC News que, pendant que la roue était en plein vol et se dirigeait vers lui, il a eu le réflexe de changer soudainement de direction.

« La roue était dans les airs et est allée droit sur la fourgonnette [de Gennadi Brianski]. Je l'ai vue traverser son pare-brise avant et fendre la fourgonnette », a déclaré M. Murphy.

Je suis allé vers la fourgonnette pour essayer de l'aider, mais je savais qu'il ne s'en sortirait pas. Il était déjà mort.

Wallace Murphy, témoin de l'accident mortel sur l'A-417

Il a recouvert le corps de M. Brianski d'une couverture puis a appelé le 911. Il n'arrive pas à comprendre pourquoi la roue a brusquement changé de direction.

« Je me suis posé la question toute la journée », a dit M. Murphy. « Je ne sais pas. Le vent? Dieu? Je ne sais pas. »

La PPO a accusé l'entreprise propriétaire du camion, ICB Distribution, d'avoir laissé sur les routes un véhicule qui n'était pas sécuritaire. Le conducteur du camion, Daniel Mongeon, un homme de Gatineau, a aussi été accusé, même s'il avait effectué une inspection avant de prendre la route.

La police a insisté sur le fait que M. Mongeon n'est pas responsable de l'accident. Toutefois, comme il conduisait un véhicule avec une défectuosité, il est automatiquement accusé, en vertu du Code de la route de l’Ontario.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Légalisation du cannabis: 6 choses essentielles à savoir