Retour

Accident sur des Allumettières : la thèse de la rage au volant se précise

Les policiers de Gatineau poursuivent leur enquête pour faire la lumière sur ce qui pourrait être un cas tragique de rage au volant.

Dix personnes ont été impliquées dans une collision entre une camionnette et une fourgonnette samedi soir, vers 20 h 05, sur le boulevard des Allumettières, dans le secteur d'Aylmer.

Un homme a été grièvement blessé. Il se trouve entre la vie et la mort.

Le frère de la victime, Patrick C., est sous le choc. « Son cerveau est en train de se détruire, à cause des dommages, à cause de l'accident », explique-t-il. « Se faire réanimer trois fois, ce n'est pas bon ».

Selon le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), la fourgonnette et la camionnette circulaient sur le boulevard des Allumettières en direction est, quand pour une raison inexpliquée, les deux véhicules sont entrés en collision.

Suite au choc, la fourgonnette a fait un tonneau et s'est retrouvée sur le toit, dans un fossé rempli d'eau. L'homme est resté immergé pendant plusieurs minutes.

La femme du conducteur et leurs quatre enfants - âgés de 2, 4, 7 et 8 ans - ont quant à eux subi des blessures, qui ne mettent pas leur vie en danger.

Les quatre personnes qui se trouvaient dans l'autre véhicule, une camionnette, s'en sont sortis indemnes.

Un épisode de rage au volant, selon des témoins

Des témoins arrivés sur les lieux peu après la collision racontent que le conducteur de la camionnette était particulièrement agité et agressif.

Talia Falco, son mari et leurs enfants circulaient sur le boulevard des Allumettières en direction de Hull samedi soir, lorsqu'ils ont vu plusieurs voitures arrêtées sur le bord de la route, entre le chemin Vanier et le boulevard des Grives.

Ils ont parlé avec le conducteur, qui se trouvait à côté de sa camionnette accidentée.

« Tout de suite, il nous a dit : ''Mais il est fou, il nous est rentré dedans, il a des enfants, comment est-ce qu'il peut faire ça?'' Il était dans tous ses états », raconte Mme Falco.

C'est à ce moment-là que le couple a compris que le deuxième véhicule avait plongé dans le ravin. Le mari de Talia Falco, aidé par d'autres citoyens, a alors commencé à extirper les enfants de la fourgonnette renversée dans le fossé. Puis les secours sont arrivés.

Deux jours après l'accident, le service de police ne donne pas beaucoup de détails.

Les policiers se contentent de dire que la victime est dans un état critique, que l'alcool n'est pas en cause et que la thèse d'un épisode de rage au volant n'est pas écartée.

La police poursuit son enquête et souligne qu'aucune accusation n'a été déposée.

Plus d'articles