Retour

Accueil froid pour le président mexicain à Ottawa

Alors que le Canada et le Mexique créent des ponts pour favoriser leurs échanges, des groupes de militants mexicains dénoncent le piètre bilan du président Enrique Peña Nieto en matière de droits de la personne.

Quelques activistes mexicains se sont mobilisés, pancartes à la main, sur la colline du Parlement où avaient lieu les discussions entre Justin Trudeau et son homologue mexicain mardi.

Ils demandent, entre autres, aux gouvernements canadien et mexicain de se prononcer sur le sort de Réjean Boily, un citoyen canadien extradé vers une prison mexicaine en 2007, malgré les risques qu'il soit torturé.

Ils dénoncent aussi la pauvreté, la corruption et la violence dans leur pays d'origine, dont les 27 000 personnes disparues, les 5000 personnes tuées et les 7000 plaintes de torture.

Les militants disent ne pas comprendre pourquoi les premiers ministres Trudeau et Couillard accueillent le président mexicain chez eux. Ils veulent que le Canada adopte une position plus ferme envers le gouvernement mexicain sur ces sujets.

Le groupe de militants prévoit se mobiliser de nouveau mercredi, lorsque le président américain Barack Obama se joindra aux deux autres leaders.

Un rassemblement doit avoir lieu vers midi au Monument canadien pour les droits de la personne.

En conférence de presse lundi, le président mexicain a défendu son bilan en arguant que son administration avait reçu plusieurs organismes de défense des droits de la personne et qu'il « avait suivi et accepté leurs recommandations à 80 % ».

La sécurité à Ottawa

Dans quelques heures, le premier ministre Trudeau s'entretiendra avec ses homologues mexicain et américain. Barack Obama arrivera vers 10 h 15 mercredi, pour sa première visite depuis 7 ans au Canada.

La rencontre paralysera le centre-ville de la capitale fédérale.

La sécurité entourant la tenue du Sommet des leaders nord-américains a été haussée d'un cran.

Aux petites heures du matin, mardi, d'importants périmètres étaient déjà bouclés à Ottawa.

Le Musée des beaux arts du Canada (MBAC), où Justin Trudeau et ses homologues américain et mexicain vont s'entretenir, a été bouclé.

Des dizaines de policiers sont sur place depuis très tôt mardi, ainsi que des chiens pisteurs.

Une forte présence policière est également présente sur la colline du Parlement.

Mercredi, de nombreuses rues du centre-ville, de Lyon à l'est jusqu'à Sussex à l'ouest, en passant par la rue Queen au sud et le pont Alexandra au nord, seront restreintes ou fermées à la circulation.

Tout ce périmètre sera sous haute surveillance mercredi de 8 h à 20 h.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires